AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Staff de Terra Nova vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de fin d'année I love you On a comme un problème [Pv Savannah] 3780596192
Nous sommes début Avril 2149 dans le RP.
Pour ouvrir un RP, postez ce formulaire dans un premier post.
:excited: ALLEZ LES ENFANTS ON VOTE POUR LES TOP SITES ! :excited:

Partagez | 
 

 On a comme un problème [Pv Savannah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptySam 21 Jan - 22:19



On a comme un problème
citation citation citation citation


→ Type de RP: Privé
→ Noms des participants: Savannah C. Evans

→ Date et heure du RP: Début Avril vers 17h.
→ Climat: Tropical, forte pluie et chaleur.

→ Intrigue en cours: Non





(c) Code par Beylin







Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptySam 21 Jan - 22:35

    Quand vous vivez ici, dans la jungle, il n'est pas rare que quelque chose d'imprévu vous tombe dessus. Aujourd'hui avait pourtant commencé comme tout les autres jours. Début de journée étouffant, quelques prédateurs, mais rien d'extraordinaire. Pas de quoi m'alarmer en tout cas. Je partis donc très tôt dans la journée, partant à la recherche de vivre éventuel et toute autre chose qui aurait pu assurer ma survie. La routine en quelque sorte. Une arme blanche et un fusil, rien d'extraordinaire niveau sécurité, le minimum dirons-nous. Je pris le risque de m'avancer un peu plus loin dans la jungle. Élargissant ainsi mon champ d'action et donc les sources de vivres potentielles. Et je tombais rapidement sur quelques fruits très nutritif et surtout rare en cette période.

    Une bonne trouvaille qui m'éviterait peut-être des jours difficiles. Mais mon enthousiasme fut de courte durée. Un grondement assez terrifiant arriva à mes oreilles, mais rien de vivant, non, surement pire. Le plus dangereux ici était sans doute les tempêtes et forte pluie. Elle paralysait souvent toute personne faisant moins de cent kilos et rendait ce qui les faisaient un peu plus dangereux. Pire encore, cela accélérait presque la tombée de la nuit et donc, les sorties de prédateur.

    Je devais rentrer d'urgence ! Je commençais donc à m'avancer du mieux que je pouvais dans la jungle rendu boueuse par le déluge. Ne pouvant pas très bien me mouvoir à cause de l'adhérence au sol, je fus bien heureux de ne pas être allé trop vite. En effet, je vis au loin un raptor foncer vers une destination inconnue. Si je m'étais pressé, j'aurais surement attiré leurs attention et donc … À plus. J'allais donc reprendre mon chemin avec plus de précaution lorsque j'entendis des coups de feux, des cris et enfin un hurlement qui ne présager rien de bon.

    Et là, comme un con, je me précipitais vers les lieux. Tombant presque nez à nez avec une jeune femme quelque peu paniquée, je la tirais vers moi brutalement avant de l'attirer avec moi derrière un arbre. Étouffant d'une main ses protestations, j'étais entrain de jouer sur le brouhaha incessant de la pluie. Espérant qu'elle embrouille les raptors le temps de nous mettre à l'abris. Je désignais alors le haut de l'arbre à la jeune femme. Lui intimant ainsi de monter, ce qu'elle fit sans trop se faire attendre. Sauf qu'elle avait intérêt à se dépêcher, sinon j'allais clairement me faire bouffer.

    — Vite !

    Prenant enfin appuie, j'escaladais l'arbres avant de la rejoindre sur un perchoir improvisé. L'examinant rapidement du regard, je remarquais une légère blessure au front.

    — Vous êtes blessé ailleurs qu'au front ?

    J'aimerais évité d'avoir un distributeur de sang sur jambe.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyDim 22 Jan - 0:58

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Le matin, on avait lancé un avis de tempête. Les équipes devaient rentrer de mission pour pouvoir s’abriter. C’était toujours dans ces genres de situations qu’on pouvait perdre beaucoup de personne. La jeune femme avait été désigné avec un autre jeune homme pour partir chercher un membre de la colonie, ayant été blessé à cause d’une branche. Elle était tombé sur la voiture, qui était incapable de repartir et il s’était abimé au visage. Mon coéquipier conduisit notre véhicule pour se rendre sur les lieux le plus rapidement possible pour prendre le colon et rentrer à la base le plus rapidement possible. C’était l’ordre. En y allant, les interférences de la tempête rendaient la communication très difficile. On le remarquait le temps devenait de plus en plus violent. Savannah tenait son arme en regardant à gauche et devant pour voir des signes de changements ou de vie. Au bout d’un moment, le véhicule du blessé rentra dans le champ de vision. Elle regarda son coéquipier avec un air grave. Il y avait quelque chose qui clochait. La jeune femme arrivait à le sentir. Ils sortirent de la voiture synchroniquement, arme levée. La jeune femme assurait ses arrières pendant qu’ils avançaient pour le véhicule. Il n’y avait personne. La jeune femme avait reçu l’ordre de ne pas bouger pendant qu’il regarderait dans les vingt mètres qui les entouraient. Cela donnait un champ d’action. Sa voix s’éleva pour l’appeler, réflexe de base. Elle entendit des coups de feux sur sa gauche. La jeune femme appela son collègue pour l’entendre crier à son tour. Elle vit un raptor arrivée sur la position de leur voiture. Elle lança des coups de feux pour essayer de l’envoyer balader. Puis, elle mit son arme sur sa bande pour courir le plus vite possible pour s’abriter. Un endroit stratégique. Cela ne servait à rien de rester sur place. Plus on attendait, plus ils y en auraient qui arriveraient. La jeune femme trébucha par terre, en se cognant violemment la tête. Savannah ne se laissa pas le temps de reprendre son souffle, qu’elle repartit d’un sprinte. Sentant sa tête lui cognait, les vertiges s’installèrent.

La jeune femme sentit tout d’un coup quelque chose la prendre pour mettre sa main sur sa bouche pour stopper tout bruit qui pouvait sortir de sa bouche. Paniquée, la jeune femme l’était un peu. C’était les tournis qui lui donnèrent l’impression de ne rien pouvoir gérer. Il la cacha derrière un arbre, en espérant qu’un raptor ne pointe pas son nez. Il la fit monter dans un arbre. Avec l’adrénaline, la jeune femme monta du mieux qu’elle pouvait, en entendant l’inconnu lui disant d’aller un peu plus vite. La jeune femme grimpa le plus vite qu’elle pouvait, pour aller se caler dans un coin de l’arbre. Elle fut rapidement rejointe par un homme dans la vingtaine ? Son regard essayait d’analyser la personne, comme si c’était un de ses patients. Elle s’arrêta très vite en écoutant sa remarque. La paume de sa main se dirigea vers son front pour constater les dégâts. Une constatation se fit tout de suite dans son cerveau. Blessure superficielle. Il lui fallut un moment pour se rendre compte qu’elle n’avait pas sa trousse de premier secours qui était dans son sac et après… C’était son défunt compagnon d’arme qui avait eu la radio pour la dernière fois. On va dire que cela ne pouvait pas s’aggraver. Il n’avait pas l’air d’un sixers. Sa tête lui disait quelque chose. Elle était sûr de l’avoir déjà croisé quelque part. L’infirmerie ? Soldat ? La jeune femme ne chercha pas longtemps avant de prendre la parole.

« Que cette blessure superficielle et quelque éraflure sur le genou. C’est moins pire que mon collègue, qui est mort. »

Un sourire léger et ironique se dessina sur son visage qui avait pris comme un coup. Cela n’était pas seulement dans le sens figuré. Si seulement… La jeune femme était trempe. Il y avait cette chaleur qui n’améliorait pas les choses. La jeune femme, dans quelques heures, se méfierait de son arme, qui pourrait se retourner contre elle à cause de l’humidité et l’eau. Il y avait rien qui semblait aller normalement. Savannah respira un bon coup en se disant qu’elle était encore vivante. C’était l’essentiel. Elle rechercha le regarde de son « sauveur », pour reprendre de nouveau la parole, avec un sourire sincère, cette fois.

« Merci de m’avoir tirer de là… J’espère qu’ils vont vite déguerpir. Si la tempête continue comme ça. On sera non plus pas à l’abri dans cet arbre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyDim 22 Jan - 13:42

    Elle porta automatiquement sa main à son visage, tâtant la blessure afin d'analyser les dégâts. Elle me dit alors qu'elle était superficielle, elle savait donc juger ses blessures, mais la perte de son compagnon d'arme était trop récente pour qu'elle s'inquiète réellement de son état. Mais ce n'était pas mon cas. J'avais fait mon deuil et avait appris comment survivre ici. Hors, une simple blessure n'était pas anodine ici. Surtout maintenant.

    — Je suis conscient qu'elle n'est que superficielle, et que la mort de votre collègue est bien plus douloureuse qu'une simple entaille, mais le sang les excite assez vite et si on ne fait rien, ils vont nous repérer et l'agitation risque d'attirer quelque chose d'un peu plus gros qu'un Raptor.

    Et en parlant d'eux, ils était réellement sur excité au point d'en informer la jungle entière. Elle me regarda à nouveau, me remerciant de l'avoir sauvé. Ajoutant alors qu'il faudrait partir assez vite, la tempête pouvant faire bien des dégâts. Si seulement… Mais pour moi, la tempête n'était malheureusement qu'une toute petite ombre au tableau. Je la regardais alors, un peu plus grave.

    — Ce n'est pas la tempête qui m'inquiète le plus…

    Elle me regarda alors étrangement. Surement dans l'incompréhension de mes mots. C'était normal, elle n'avait visiblement pas passer quatre ans ici et n'avais donc visiblement pas apprit à survivre à ses dépends. Trifouillant alors dans mon sac je sortis de quoi arrêter le saignement. Nettoyant alors la plaie, je lui passais un baume cicatrisant sur la blessure, avant de le couvrir. Primaire, mais plus de sang, moins de risque.

    — Faut imaginer que la jungle est un océan et les dino des requins. À la première goutte de sang on est mal barré.

    Baissant les yeux vers les raptors, j'espérais presque qu'ils partent pour trouver mieux ailleurs. Sauf que je ne voyais pas vraiment par quel miracle cela serait possible. Je regardais alors la jeune femme afin de lui demander :

    — Vous avez une radio ?
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyDim 22 Jan - 16:36

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Le jeune homme semblait bien au courant de tout ce qui pouvait se passer par ici. Il détaillait le tout, comme s’il avait du vivre seul dans cette jungle. Il n’avait pas tord. Elle le reconnaissait. Son compagnon d’arme était bien mort, mais cela faisait parti de son esprit de relativisé et de ne pas sombrer dans des pleurs pour autant. Inhumaine, sa sœur lui avait dit à de nombreuse reprise. La jeune femme mettait tellement de barrière pour pas être affecté durant la mort d’un de ses camarades. Cela arrivait. C’était la vie. L’essentiel, c’était qu’elle était encore en vie. La tempête ne inquiétait pas plus que les raptors qui n’attendaient qu’une seule chose : les dévorer. La jeune femme en était bien consciente. Elle n’était pas pour autant aveugle. On lui avait appris les simples bases qui faisait qu’elle savait survivre. Je le regardais étrangement non par incompréhension, mais par déduction. Il devait la prendre pour une débutante. Il s’approcha d’elle pour s’occuper de sa plaie, la nettoyant et en la recouvrant. La jeune femme savait maintenant où elle pouvait l’avoir vu, à l’infirmerie. Il passait des fois ? Il devait être médecin quelque chose comme ça. La jeune femme garda ça pour elle. Son regard était sur les raptors qui s’amusait à tourner autour. Ils étaient malins. La patience devait être leur seule arme. Il se retourna après vers elle pour lui demandé si elle avait sa radio. Elle leva la main pour lui répondre.

« Mon collègue qui se trouve mort, à quelques mètres de là. Avec les requins qui tourne autour de nous, je ne pense pas que, pour l’instant, ce soit jouable. Je suis bien consciente pour le sang, je suis contente que vous ailliez quelque chose, mes affaires sont resté dans le véhicule… »

Savannah se cala bien contre le creux de l’arbre où elle était. Il y avait plusieurs moyens, mais c’était impossible de les faire. Les arbres étant encore assez proche, ils auraient pu se déplacer d’arbre en arbre, pour atterrir vers la voiture. Sauf que la jeune femme n’avait pas envie de tenter le diable avec une branche qui se briserait et pour une mauvaise chute. Il y avait un autre moyen de se cacher l’odeur de prendre de la boue… Sauf qu’il était coincé dans un arbre. Son regard analysait les environs pour essayer de trouver une réponse à sa question. Une seule conclusion vint dans sa tête attendre. La jeune femme le regarda à nouveau pour essayer de percer un secret, puis sa voix reprit.

« Je pense qu’on est coincé là, alors. Il me semble que je vous ai déjà croisé… Vous êtes médecin ? »

Quitte à mourir dans la nuit, la jeune femme voulait connaître l’identité de l’homme qui se trouvait en face d’elle. C’était la moindre des choses dans ce monde qui était rempli de danger. Au moins, elle mourrait en charmante compagnie. C’était pas au programme, mais bon. Elle envisageait toutes les possibilités, sans se plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyDim 22 Jan - 17:02

    Elle n'avait pas de radio, du moins pas la sur elle. C'était son coéquipier qui l'avait . On était bel et bien dans la merde. J'avais horreur d'être ainsi pris au piège, de n'avoir aucune porte de sortie. Juste des problèmes sans solutions. Nous n'avions donc qu'à attendre de trouver une solution car il était hors de question que se la jouer Tarzan avec des arbres aussi humides et glissant. Attendre et espérer que les choses passent. Être optimiste en somme. Le silence était quelques peu retombé, laissant les esprits travailler a une possibilité, à une échappatoire. Mais rien de concret pour ma part.

    Elle brisa alors le silence en affirmant qu'on était coincé ici. Oui, bel et bien coincé. Ajoutant alors qu'elle croyait m'avoir déjà vu. La regardant, un instant intrigué, je la laissais continuer et me demander si j'étais médecin. À y regarder de plus prêt il était en effet possible que je l'eus déjà vu. Infirmerie ? Possible, et encore.

    — Étais.

    Rectification étant donné que ce n'était plus vraiment le cas. Les événements avaient voulu que je sois propulsé en pleine jungle sans moyen de me retrouver. J'avais donc les qualifications, mais je n'étais plus réellement médecin. J'étais juste un Robinson habille de ses dix doigts.

    — Médecin en Traumatologie rattaché aux premiers secours. Mais sans vouloir vous vexer, je n'ai aucune idée de qui vous êtes.

    J'avais quitté le camps depuis pas mal de temps et elle semblait assez jeune. Il n'était donc pas impossible qu'elle est commencé sa formation alors que je n'étais plus là. Comme elle aurait pu arriver bien après moi. Les joies des pèlerinages dirons-nous. Je lui souris alors, tentant d'être plus sympathique qu'effrayant. Après tout il n'était pas fou de penser qu'elle puisse douter de ce que j'étais. Parler au passé pouvait induire de n'être plus et donc d'être dans le camps ennemi. Ce qui n'étais réellement pas mon cas.

    Posant une main sur l'arbre, et non loin de son visage, je me redressais quelque peu. Cherchant une position plus agréable et surtout qui me permettrais tenir le plus longtemps possible sans souffrir de crampes. M'éloignant d'elle, je croisais mes bras sur mon torse, regardant un instant le sommet de l'arbre. J'étais trempé, magnifique et le temps n'était pas pour s'améliorer.

    — On est parti pour passer la nuit ensemble…

    Sans arrière pensées, mais le temps n'allait pas en s'améliorant et les raptors étaient toujours sur le pieds de guerre.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyDim 22 Jan - 19:01

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Qui aurait cru un jour que Savannah serait coincé sur un arbre, avec une tempête et des raptors qui voulaient les transformer en diner ? La situation comique fit sourire Anna. Il lui en fallait peu, vous me direz. Ben elle essayait de rester optimiste et en plus elle allait non plus pas tirer une sale mine. Elle n’avait cas analyser les bons et mauvais côté. Elle était avec un parfait inconnu très séduisant. C’était un ancien membre de la colonie. La jeune femme s’en fichait. Si c’était un Sixers, il l’aurait nourri au raptor pour s’en sortir et voir pire il serait même pas venu l’aider. Il répondit à la remarque de la jeune femme. Il n’était plus médecin… Un médecin restait un médecin. La jeune femme ne rajouta rien tout de suite. Il posa sa main à côté de son visage, le voyant reculer pour prendre une meilleur position. Savannah ne le lâchait pas des yeux puis elle finit par rajouter un mot.

« Pour moi, un médecin restera toujours un médecin. Ah c’est positif alors, vu les gaffes que j’ai faîtes. Je travaille à l’infirmerie depuis que je suis arrivée, deuxième pèlerinage. Je m’appelle Savannah Evans, ou Anna pour les intimes et collègue. »

Puis il croisa les bras pour regarder en haut. La jeune femme voyait ses vêtements qui lui collait. C’était logique. Il semblait regarder s’ils étaient bien protégés. Elle pensait que c’était plus ou moins le cas. Son regard se porta en bas pour observer un raptor qui était toujours entrain de les regarder. Sa main avait envie de se lever pour le narguer un peu plus pour lui faire comprendre qu’il les aura jamais, sauf qu’elle se retint. C’était sacrement intelligent ces bestioles. C’est à ce moment qu’elle fut couper dans ses pensés, par une phrase qui pouvait être pris avec plein de sous-entendu. Un sourire sur ses lèvres, accompagnée d’un regard espiègle, elle le regarda un moment pour plaisanter un petit coup pour détendre l’atmosphère.

« Si on passe la nuit ensemble, faudra d’abord m’expliquer pourquoi vous m’avez fait venir dans un arbre, pas très confortable. »

Son sourire s’élargit avant de lâcher un léger rire à sa blague. C’était pas l’heure pour ça. Il fallait bien penser et imaginer autres choses, qu’aux raptors qui étaient en bas. Savannah oublia comment elle pouvait être directe et comment elle avait le luxe de gêner les personnes. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour se rendre compte qu’elle ne voulait pas qu’elle soit pris au sérieux. Maladroite, elle reprit tout de suite la parole pour se justifier.

« Je plaisante hein ? C’est pas que j’en ai pas envie, ohhh. Zut. Oubliez ce que je viens de dire. Je suis assez maladroite. C’est pour ça que je finis ma formation chez les soldats. Je rêve de devenir médecin… »

Oh toute en finesse, la jeune femme dériva la révélation avec une autre chose. C’était dans des moments comme cela, qu’elle se disait qu’elle avait des fois vraiment du mal à parler avec certaines personnes. La jeune femme enleva son regard de cette tentation pour regarder les dinosaures qui semblait comme des gros requins qui tournoyait autour de leurs victimes. Ses joues étaient légèrement rougissantes. Il manquait plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyDim 22 Jan - 20:27

    Oui un médecin restait un médecin. Je lui disais donc que je ne savais pas qui elle était et elle m'informa qu'elle travaillait à l'infirmerie depuis qu'elle était arrivée dans la deuxième. Elle me dit alors sont nom, Savannah Evans… Alors là, sur le coup je ne la restitué pas du tout. J'essayais alors de trouver une position plus confortable avant de constater que nous allions devoir passer la nuit ensemble. Elle me demanda alors de lui expliquer pourquoi je l'avais fait monter sur un arbre si peu confortable et là… J'explosais de rire. On ne m'avait pas sortie cela depuis… Longtemps.

    J'eus d'ailleurs du mal à cesser de rire tant cette remarque était… Innocente et voilà ! Je secouais légèrement la tête comme décontenancé par ces propos. Visiblement gênée, elle reprit la parole pour me dire qu'elle rigolait. Ajoutant alors que ce n'était pas qu'elle n'avait pas envie… Quoi ? Non je ne pouvais pas oublier ce genre de maladresse, c'était tout simplement extraordinaire d'être si… Maladroit. Elle confia alors que c'était pour cela qu'elle finissait sa formation chez les soldat, pour devenir médecin.

    Bien tenté pour changer de sujet !

    Elle rougissait, c'était mignon ? Amusant ? Je ne savais pas trop comment réagir, après tous cela faisait très longtemps qu'on n'avait rien dit sur mon physique. J'avais presque oublié que je pouvais attirer qui ce soit.

    — Raphaël Jones, quatrième.

    Elle s'était présenté et pas moi, je pense que c'était un début que de lui donner mon nom. Ça la détendrait peut-être aussi.

    — Et la prochaine fois, promis je trouverais un arbre plus confortable.

    Soupirant alors, j'écartais légèrement les bras comme pour attendre qu'elle s'y love. Bon ce n'était pas réellement mon intention, et j'allais rapidement éclaircir les choses.

    — J'ai trouvé une position qui ne va pas me blesser, si la votre est réellement inconfortable, vous pouvez vous appuyer contre moi. Une nuit dans une mauvaise position et je ne suis pas sur que vos articulations le vivent très bien.

    J'étais toujours plus confortable qu'un arbre.

    — C'est une question d'envie comme vous l'avez dit.

    Bon la taquiner n'était pas si fairplay que cela, mais c'était marrant. Redécouvrir que non, l'on n'était pas qu'un bout de viande pour des dinosaures, avait de quoi être amusant. Alors certes amusement débile, mais l'on fait avec les moyens du bords.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyDim 22 Jan - 21:36

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Oh mon dieu, elle ne pouvait pas être aussi maladroite. La jeune femme le fit rire. C’était une bonne chose, mais il n’avait pas loupé sa remarque qui était parti tout seul. Savannah essayait de garder son calme. Naïve, même si elle était douée en médecine, niveau relation, la jeune femme avait vraiment tout à apprendre. Elle avait voulu détendre l’atmosphère et au final, elle avait lâchait une phrase en trop. C’était elle tout crachée. La jeune femme semblait déjà avoir entendu son prénom. La jeune femme se sentait un peu plus rassurée, elle devait l’avouer. L’inconnu avait un nom. Cet logique méritait une médaille, non ? La jeune femme sourit à sa remarque. Elle n’hésita pas de répondre avec un sourire plus rassuré.

« D’accord, on fait comme ça. »

Suite à ma remarque il ouvrit en soupirant ses bras. Il attendait quoi qu’elle saute comme ça dedans. La jeune femme le regarda avec un sourire renforcé. Son regard soutenait le sien. Il justifia son geste pour lui proposer quelque chose. Donc il lui proposait de se loger dans ses bras pour être plus confortable. Il était un inconnu, Savannah. La jeune femme s’en fichait pas mal. Elle s’était embrouillée avec sa sœur à cause de son copain. Il était temps qu’elle rompe un peu les clichés. La jeune femme lui sourit puis elle bougea le temps qu’il se mette en position pour qu’elle s’appuie en arrière contre lui, son dos contre son torse. Cela lui fit une drôle de sensation, mais elle laissa tomber les préjugés ou encore ses penses. Il lui suffisait de tourner sa langue plusieurs fois au lieux de sortir une bêtise.

« J’accepte hein, mais ça veut rien dire. Je suis maladroite et je l’assume. En plus, je préfère être dans les bras de quelqu’un quitte à mourir à cause de ses sales bêtes en bas… »

Savannah repensa au moment où sa sœur avait vu son copain l’embrassait parce qu’il se disputait. Il n’avait duré même pas deux secondes. Cela était tombé sur elle. Les mots, qu’elle avait choisi pour se justifier, ne l’avaient pas du tout aidé. Sa sœur lui avait gueulé dessus, Savannah est parti en claquant la porte et depuis elles ne se causaient presque plus. Et chaque fois, qu’elle avait parlé d’un amour à un soldat qui la draguait. Il la regardait en plaisantant. Enfin. Savannah profita du moment. Puis, elle dit le narguer un coup, le tout en lui posant une question.

« Mais bon, hein, pas de main baladeuse… Vu que ça fait longtemps que vous êtes dans cette jungle ! On ne sait jamais. D’ailleurs, comment ça se fait que vous n’êtes pas revenu à la colonie ? »

La jeune femme tourna légèrement la tête pour avoir un léger coup d’œil sur lui. Son visage si prêt du sien, elle se remit aussitôt dans sa position initiale pour regarder en bas les raptors. Ses joues encore plus empourprée qu’elle ne l’était déjà. Heureusement, il ne pouvait pas le voir. Elle se demanda après pour canaliser ses esprits : Comment il avait fait pour atterrir là et pourquoi y vivre ? Il devait bien y avoir une raison, non ? Ce n’était pas possible. Comment pouvait-on vouloir vivre dans ces conditions ? Ne dormir d’une oreille la nuit, être toujours en alerte, ce n’était pas une vie. En tout cas pour elle, c’était son avis. Il devait y avoir quelque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyDim 22 Jan - 21:59

    Elle accepta de s'appuyer contre moi, m'assurant qu'elle assumait sa maladresse, mais qu'elle préférait être dans mes bras quitte à mourir à cause d'un raptor. Je ne dis rien, restant silencieux tandis qu'elle se mettait à son aise. J'attendis qu'elle ne bouge plus avant de poser mes bras sur mes genoux. Elle me demanda alors de ne pas avoir de main baladeuse. Cela faisait longtemps que j'étais dans la jungle et donc elle supposait que j'ai des envies plus brute… Possible, mais je savais me tenir. Elle me demanda alors comment cela ce faisait que je sois ici. Tournant sa tête bers moi avant de la détourner bien rapidement.

    — J'ai la tête d'un mec qui a les mains baladeuses ?

    Lui demandais-je pour la détendre un peu. Je lui soufflais presque dans les oreilles tant nous étions proche. Je pris alors la parole pour lui expliquer, ou plutôt pour lui répondre.

    — J'ai été trainé dans la jungle par un Carno, ont va dire que j'ai été si désorienté que je n'ai pas su retrouver mon chemin. Et puis un jour j'ai préféré me fixer plutôt que de mettre d'avantage ma vie en danger.

    Tournant légèrement la tête vers le bas, je voyais toujours les raptors. Ces enfoirés n'allait vraiment pas bouger. Reprenant alors ma place, je souris plus face à l'ironie de la situation que pour autre chose. J'étais vraiment le médecin de base. Prêt à risquer ma vie pour quelqu'un que je ne connaissais pas. Mais bon, j'étais ainsi on n'allait pas me refaire.

    — J'espère que vos proches ne l’inquièterons pas de trop.

    J'imaginais sans difficultés, l'angoisse de ceux qui devaient l'attendre. Ne pas avoir de nouvelle et devoir attendre. L'attente était pire que tout. Le pire étant peut-être lorsqu'on connaissait la finalité. Attendre la mort et le faire en milieu hostile était horrible. Une mise à l'épreuve mentale et physique. J'avais été mis à l'épreuve avec Sarah, j'avais du être fort pour elle. Et puis quand tout c'était arrêté, je n'avais pas eu le temps de baisser les armes. Alors j'imaginais très bien que ses proches puissent prendre peur.

    — Savannah ou Anna au final ?

    Vu que l'un était son prénom et l'autre un pseudonyme pour les intimes. Une façon de détendre davantage l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyDim 22 Jan - 22:42

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Elle devait l’avouer. Il lui avait sauvé la vie. Elle l’imaginait très mal être un pervers hors service, ayant été chassé de la colonie. La jeune femme avait toujours idéalisé les médecins. Il était là pour aider les gens. Ces personnes n’étaient pas là pour vous couler. Leur travail était de vous faire vivre. La jeune femme se perdit dans ses pensées, bougeant un peu pour le laisser voir pour les raptors. Et non, ils n’allaient pas partir comme ça. Il lui dit quelque chose sur un carnosaure. Cela pouvait être crédible. Mais n’avait-il pas croisé quelqu’un de la colonie ? La jeune femme rigola à sa remarque sur ses proches. La jeune femme n’était pas du genre à vouloir rabâcher sa vie. Mais elle imaginait mal sa sœur se faire du souci, quand elle partait toujours en mission et était principalement tout le temps à son travail. C’était sa drogue la seule chose qui la décevait pas. Vous voyez, elle n’allait pas se plaindre. Il l’avait conduit dans un arbre et dans les bras d’un inconnu ? Elle tourna sa tête à nouveau pour secouer négativement avant de se repositionner contre lui en se blottissant bien.

« On va dire que peut-être, si je disparaissais pendant une semaine… On va dire que je me suis disputé avec mes proches. Du coup, je loge chez une amie, qui, au final, sait que j’adore travailler et apprendre. Le commandant va penser qu’on s’est peut-être abrité à cause de la tempête. Donc je pense pas, que ma présence va manquer à quelqu’un. »

La jeune femme se tut pour repenser à ce qu’elle venait de dire. C’était triste, mais elle assumait, comme d’habitude. Son rêve était de devenir un grand médecin, de pouvoir enseigner à son tour, de pouvoir sauver des vies. C’étaient ce qu’elle voulait faire. Elle n’avait pas encore le titre. Il fallait qu’elle le mérite. Pour l’instant, elle était bonne pour aller à la morgue, vu les cadavres qu’elle va ramener. Elle fut interrompu dans ses pensées par son sauveur pour savoir comment il devait l’appeler. Savannah lui répondit directement, sans avoir pris le temps de trouver une forme plus douce.

« On va dire c’est comme vous voulez. Vu le vouvoiement, ce serait bizarre de m’appeler Anna, après vu que je suis dans vos bras ce serait justifier. Je vous laisse choisir. On peut toujours demander à nos amis en bas ? »

Elle marqua une pause. Elle venait de débiter des enchainements de phrases comme si elle avait l’habitude de parler aussi librement. D’habitude, la jeune femme était de nature réservée. Elle ne parlait pas beaucoup durant les trajets et elle avait un peu peur des gens et de leur réaction. Là, elle s’en fichait vraiment. Peut-être que c’était à cause des raptors où on pouvait lire à leur air, qu’il n’attendait que de goutter une cuisse. Malheureusement pour eux, ils n’étaient pas au fast-food. Il leur faudrait attendre ou aller chercher ailleurs. Puis elle se posa une autre question.

« Vu comment vous m’avez parlé avant avec la survie… Cela doit faire un moment que vous êtes perdu alors ? Sinon je vous aurez déjà croisé. Surtout un médecin en trauma. Je vous aurais à coup sûr harceler pour avoir des astuces. »

Elle retourna sa tête vers lui presque à la fin de sa phrase. Son regard rechercha le sien pour regarder ses yeux. Elle l’aurait vu. Cela aurait été sûr. Elle se rendit compte à nouveau de son visage aussi prêt du sien. Ses joues se reteintèrent et elle se retourna. C’était pas vrai. Elle pouvait arrêter juste un moment de rougir. C’était trop demander ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyDim 22 Jan - 23:20

    Ok, famille peut présente, je n'allais pas m'amuser à en savoir davantage. En revanche, concernant le commandant, je doute qu'il dorme très bien cette nuit, d'autant qu'elle ne répondrait au appel. Non, le commandant n'allait vraiment, mais alors vraiment pas bien dormir. Mais je n'allais pas la contredire, je ne la connaissais pas assez pour ça. Je lui demandais donc comment je devais l'appeler et elle commença à m'exposer le pour et le contre de chaque de chaque prénom. C'était fou comme elle était passionné, un moulin à parole.

    Elle fit alors une petite blague concernant nos raptors d'amour et je ne pus m'empêcher de regarder vers le bas. Souriant légèrement avant de répondre à sa blague.

    — Je pense qu'ils s'en fiche du comment l'on se parle. Manque d'éducation certain !

    Un moment de clame avant qu'elle ne reprenne. Me demandant depuis combien de temps j'étais perdu. Parlant alors de ma spécialité et du fait qu'elle m'aurait sans aucun doute harceler pour avoir des astuces. Non, je dois qu'elle m'ait réellement harcelé, car quelqu'un de passionner pose des questions, encore et toujours des questions. Ce quelqu'un s'en fout de parler, de suivre quelqu'un. Il s'en fout vu qu'il apprend et il apprend pour des autres. J'en venais à penser que j'aurais aimé être à Terra Nova pour pouvoir lui faire part de mes connaissances, pour lui faire partager ce que je savais.

    — Ça fait quatre ans que je vis dans la jungle.

    Souriant alors, j'étais amusé par son comportement. Proche, mais en même temps intimidé. Je décidais alors de lui donner un mini cours de trauma, une façon de lui faire partager ce que je savais.

    — Tu veux une astuce ? Savoir définir les urgences. Qui peut-être sauvé, qui ne peut pas l'être. Quand tu dois gérer plusieurs trauma, tu ne peux pas perdre de temps avec quelqu'un qui ne survivra peut-être pas. Il faut penser au plus efficace. Mais une fois que tu es sur un patient, tu ne le lâches pas, tu ne l'abandonnes pas. Car tu lui promet de l'aider, et abandonner avant la fin ce n'est même pas envisageable. Quand j'étais sur le terrain, pas à Terra Nova, sur Terre. J'ai du gérer une quinzaines de blessés par onde sonique. Beaucoup de fracture et trauma neuro, beaucoup de mort aussi. J'étais avec un médecin et pendant le triage, il m'a dit un truc : "Si celui que tu considères comme mourant est toujours vivant lorsque tu as soigné et sauvé les autres, ce mec, tu dois le sauver à tout pris, car c'est un battant et qu'il t'a fait te tromper". Le trauma c'est pas marche ou crève, non c'est la vie. Enfin, c'est qu'une façon de pensée, mais une fois que tu l'as, une fois que tu réussis à classer tes patients dans des catégories, une fois que tu considères qu'un gars est mort, même si il respire encore, c'est que tu sera un bon médecin. C'est pas la qualité de ton travail qui prime en trauma, c'est le nombre de vie.

    Rigolant plus pour moi-même, je conclus.

    — La chirurgie esthétique, c'est une fois que tout le monde est en vie.

    Et voilà, je m'étais laissé emporter par ma passion, par mon amour par la médecine et je lui avais sortir un monologue digne du cid.

    — Désolé je m'emporte.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 0:11

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Savannah ne se retint pas de rire. C’était plus fort que elle. Sa blague sur les raptors était géniale. Cela l’amusait beaucoup. De plus maintenant qu’elle les regardait, elle avait juste cette remarque qui était scotché contre leur front. Elle n’allait pas l’oublier de si tôt. C’était sûr. Elle imaginait deux secondes l’éducation des raptors. Cela devait être assez passionnant. Mes chéris, je vais vous enseigner la technique pour manger les humains qui ont envahi dans notre terre. Vous les faîtes aller dans un arbre et vous les manger après. Simple et efficace. Savannah reprit un peu le fil de la réalité pour l’écouter. La jeune femme se retourna pour le regarder quand il lui dit combien de temps, il avait survécu dans cette jungle. Il blaguait ? Non, cela ne devait pas être le cas. Il semblait content d’être avec elle. Cela la surprit un peu. Elle devait l’amuser pourtant il commença à lui donner un cours de trauma. La jeune femme avala chacun de ses mots. C’était une mine d’or. Ses yeux pétillaient légèrement. Elle imaginait la scène : le comment et le pourquoi. La jeune femme n’avait jamais vu cette vision d’ensemble. On lui avait souvent voulu de s’occuper d’autres personnes, pendant qu’un patient était condamné. Certains disaient qu’elle manquait de cœur. Si il réglait les cas en les classant. Cela pouvait pas plaire aussi à certaine personne. La jeune femme sourit à la remarque pour la chirurgie esthétique. C’était pas son truc. C’est vrai que cela pouvait aider les personnes à avoir confiance en eux, mais cela n’avait jamais été sa vocation. Elle était était à moitié appuyé contre lui. Elle avait presque oublié la distance qui séparer leur deux visages. C’était limite, qu’elle sentait sa respiration dans sa peau, d’ailleurs avant. Il s’était amusé à lui souffler dans l’oreille. C’était pas le moment de penser à ça. Savannah sourit encore plus à la remarque de Raphaël. Il s’emportait. Un sourire tendre sur le visage, elle lui reprit la parole directement après.

« Non, c’est instructif. Ça ouvre l’esprit à de nouvelle perspective. Mais j’ai une question en les classant… Cela ne décevait pas certains ? Et quand il était condamné comment vous gériez le fait avec la famille. Car logiquement vous vous sauriez pas penché sur son cas totalement ? »

La jeune femme semblait oublié même qu’elle était totalement blottit contre lui. Quand on lui parlait médecine, c’était comme si vous parliez de sucrerie à des enfants. Elle adorait ça. C’était plus fort qu’elle. Sa sœur avait du la gérer durant quelque année. Elle lui avait tout appris, jusqu’à leur dispute. Elle avait du perfectionner ses techniques sur le terrain. Pas médecin, mais bien plus qu’une infirmière. On pouvait dire qu’elle était interne. Enfin, c’était vraiment vague. La jeune femme avait collé sa tête sur son épaule pour se reposer en même temps. Levant légèrement la tête, sa respiration allait caresser doucement son coup. Avec la tempête, cela ne faisait peut-être pas une grande différence. Mais bon, elle était contre lui quand même. Elle avait négligé ce fait en reposant encore des questions.

« Cela fait 4 ans, cela ne vous a jamais manqué de vous exercez sur des cas. Les dinosaures ne sont pas de bon patient. Ils sont même pas redevable. Vous êtes en quelque sorte un big king du trauma. J’aurais vraiment voulu vous connaître quand j’ai débuté dans le service pour devenir médecin en trauma. »

Elle lui vouait de l’admiration, comment vous n’auriez pas pu ? Il était beau, il était doué et il savait comment se débrouillait dans une jungle pendant quatre ans. La jeune femme s’amusa après à lui souffler dans son cou à charge de revanche puis elle s’interrompit pour porter son intention sur une branche qui avait céder à cause de la tempête. Rien de grave, elle mit sa main sur un de ses bras pour se retourner et voir si leurs nouveaux amis étaient toujours là, puis elle recolla sa tête contre son torse, après quelque minute elle enleva sa main de son bras. Elle s’en était servi pour prendre appui, mais elle avait failli oublier les enlever. Ils étaient vraiment parti pour passer la nuit sur un arbre, habit mouillé, avec, heureusement, un peu de chaleur. Ils auraient au moins pas froid. Pendant un moment, elle avait l’impression que la tempête s’était calmé pendant un moment. Une impression faussée, j’imagine. La jeune femme se rendit compte de quelque chose.

« Mais en quatre ans, vous avez croisé d'autres personnes, non ? Où je suis la première ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 0:33

    Il faut croire que mon discours l'avait un poil libéré car elle état complètement collé contre moi. Lorsque je lui dis m'être emporté, elle me dit que non. C'était s'ouvrir l'esprit. Elle avait toutefois une question concernant le classement. Si cela ne décevait personne et quand la personne était condamné, comment l'on gérait avec la famille. Car en effet, l'on ne se penchait pas entièrement sur son cas. Des bonnes questions, des questions de quelqu'un de passionnait qui voulait en apprendre plus, toujours plus.

    — Tu as deux types de Trauma. Trauma de terrain, ou l'on est seul, ou très peu assisté et trauma en hôpital, ou il y a une équipe. Sur le terrain, personne ne peut vraiment t'aider, tu dois faire au mieux. En général les familles ne sont pas au courant des techniques de soins et puis même, l'on ne peut pas s'occuper d'une personne en sachant que dix mourrons pendant ce temps. Concernant l'hôpital c'est différent. Lorsqu'on va voir une famille pour annoncer une mort, c'est qu'il y a une équipe qui s'en occupera, c'est juste que le médecin chargé du service n'était plus sur son cas. Il faut voir plus loin que ton patient, il faut voir l'ensemble de tes patients.

    Elle écoutait, non buvait mes paroles, de quoi perturbé un peu. Elle finit par prendre appuie sur mon bras pour regarder les Raptors avant de retrouver sa place contre moi. Sa tête sur mon épaule, son souffle dans mon cou. Si je n'eus pas d'idée en tête ? Si, j'en eus, et quelques unes même. Mais je savais me tenir et surtout, ce n'était pas forcement le moment pour ce laisser aller. J'avais un minimum d'éducation et surtout de contrôle.

    Elle demanda alors si je n'avais croisé personne en quatre ans, si elle était la première. Ça pour avoir croisé des gens, j'en avais croisé et pas mal même. Mais c'était principalement des Sixers ou des gens qui, comme moi, vivait loin de Terra Nova. Mais je ne m'étais jamais réellement posé avec quelqu'un. Du moins aussi longtemps.

    — Des Sixers, des personnes vivant hors de la colonie. Quelques soldats, mais rien d'appuyé. Tu es la première avec qui je prévois de passer la nuit.

    Souriant alors à cette pique, j'avais besoin d'humour pour ne pas focaliser sur son souffle. Air chaud qui battait sur ma peau. C'était fou, je n'avais jamais eu ce genre de problème et là, j'avais l'impression qu'elle actionnait tout les boutons pour me faire craquer.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 1:05

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Il lui fallut un moment pour lui comprendre qu’elle était la première à passer la nuit avec lui. La jeune femme sourit de plus belle à la remarque. Elle devait se sentir flatter. Cela lui permettait d’apprendre plus sur les cas de trauma. Pourtant, elle n’avait plus tellement de question. Elle réfléchissait à ce qu’elle avait toujours penser. Elle avait toujours voulu devenir médecin, mais sur le terrain. Il y avait pas le souci des paroles. On devait agir le plus rapidement possible pour sauver la personne. Elle avait déjà expérimenté sur des blessés, non grave. Mais c’était une question de temps. On ne savait jamais combien de temps allait passer jusqu’à ce qu’un raptor ou un dinosaure carnivore passe dire un petit bonjour. Elle savait maintenant que c’était pas tellement fait pour elle les hôpitaux. Elle n’était pas doué avec la famille. C’était pour ça qu’elle devait finir sa formation sur le terrain. Savannah remarqua que sa veste la serrer un peu trop, en étant extrêmement mouillé. La jeune femme se retourna pour s’appuyer avec le dos pour s’appuyer à nouveau contre lui. Elle profita d’ouvrir sa veste qui la serrer pour pouvoir mieux respirer. Elle croyait bien faire. La naïveté conduisait à innocence. Savannah ne se rendait pas forcément compte de la tentation qu’elle pouvait faire. Ayant un peu froid, elle se remit dans la position d’avant pour recoller sa tête contre son torse. Ça la serrait moins et elle pouvait à nouveau respirer. On pouvait apercevoir un t-shirt blanc qui collait à son corps, avec une joli vue moyennement prononcée.


« Je pense que je vais rester sur le terrain. On peut toujours faire de bonnes rencontres, comme nos amis en bas. Par contre, prévoir est un peu un terme faux. Plutôt obliger. Non ? »

La jeune femme le regarda dans les yeux, avec un sourire tout à fait adorable. Il n’y avait rien à rajouter, vraiment rien. C’était comme ça. Elle n’avait rien à dire ou à ajouter. Savannah avait l’impression le mettre perturbée. Elle était toujours la dernière personne à être au courant. La jeune femme le regarda plus intensément, comme si elle voulait découvrir un secret. La jeune femme se rappuya contre son torse. C’était pas possible. Il lui fallut un petit moment pour se rendre compte que peut-être c’était le cas. Sa franchise et son côté directe reprit poser de sa bouche pour lancer une phrase, en même temps son souffle allait doucement contre son coup ? Cela la perturbait légèrement. Ses joues reprirent des couleurs en reprenant la parole.


« C’est moi qui vous met dans cet état ? »

Elle mit sa main sur son épaule pour le regarder et lui faire légèrement face. Elle mit sa main sur son front pour voir si c’était de la fièvre ou autre. Non… La jeune femme restait perturber. Il y avait surement une explication sous roche. Son regard fixait le sien avec un sourire timide. Sa main toujours sur son épaule et l’autre enlevait pour l’observer. Savannah voulait savoir sa réponse. La jeune femme était stupide de penser à ça. Il avait du surement… quoi… Elle en savait rien. Elle voulait en avoir le cœur net.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 8:14

    Une nuit avec elle, rien de plus simple, du moins en apparence. Elle semblait toutefois si naïve qu'elle ne se rendait pas compte des possibles tentations qu'elle me mettait sous les yeux. Entre le fait qu'elle commençait complètement à me coller et le fait qu'elle venait d'ouvrir sa veste, m'offrant au passage une vue plongeante sur sa poitrine. Geste, innocent, je n'en doutais pas, mais un peu chiant.

    Elle reprit alors la parole, me permettant ainsi de reprendre un cours plus normal de mes pensées. Elle préférait donc rester sur le terrain. On pouvait faire de bonne rencontres selon elle, comme les raptor en bas. Elle me reprit alors en me disant que je n'avais pas réellement prévu, mais plutôt été obligé. C'est vrais qu'il n'y avait rien eut de prémédité. La situation avait juste voulu cela sans que nous ne le décidions.

    — Exacte, le destin m'a un peu forcé la main.

    Je n'étais pas franchement concentré. Je commençais à me dire que ce n'était pas l'idée du siècle que de l'avoir contre moi alors qu'il pleuvait. Je comprenais aussi que quatre ans d'abstinence commençait à avoir raison de moi. Et malheureusement elle comprit que quelque chose n'allait pas forcément. Me demandant si c'était elle qui me mettait dans cet état. Non, pas du tout. Elle me faisait face, une main sur mon épaule alors de son souffle battait mon visage. Mon regard figeait dans le sien, j'étais comme tétanisé, paralysé. C'était débile, très. J'avais l'impression d'être un ado... Bon ok, elle était agréable à regarder et à écouter, mais ce n'était pas une raison pour jouer au médecin de base draguant la petite interne.

    — Plus ou moins.

    Souriant un instant, je secouais légèrement la tête je repris.

    — L'on va dire que tu as tendance à provoquer des choses chez un homme sans le vouloir vraissemblablement.

    Façon de lui dire qu'elle m'allumait clairement sans faire attention. Entre se lover contre moi, se coller, me souffler dans le cou et me regarder avec ses grand yeux innocent... Il y avait de quoi craqué quand-même.

    — Ca répond à ta question ?


    Je n'aimais pas forcement être si gêné, voir perturbé, ce n'était pas dans mon habitude, vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 18:07

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Savannah le regardait assez surprise de sa révélation. Elle tira une mine assez surprise. Il plaisantait. C'était une blague ? Non ? Elle était où la camera. La jeune femme regarda les raptors pour imaginer un robot très sophistiqué. Non, peu crédible. Elle recula et retira sa main par instinct. Il lui demanda si cela lui répondait à sa question. Elle ne savait pas trop. Tout cela lui prenait légèrement la tête. La jeune femme se demandait qu’est-ce qu’il voulait dire par la tendance à provoquer des choses chez un homme sans le vouloir. Cela lui refaisait penser à la conversation qu’elle avait eu une fois avec sa sœur qui lui disait qu’elle devait arrêter de propager son aura séducteur. La jeune femme ne savait plus que dire. Il lui fallut un moment pour reprendre conscience vraiment de la situation. Savannah décida de bouger pour mettre de la distance se reblottir contre l’arbre. Elle répondit à sa question pour savoir si elle avait bien compris.

« Oui et non. Oui, parce que si vous le dîtes, cela doit être vrai et non, car ce n’est pas moi qui ai proposé de me blottir dans les bra… »

La jeune femme était entrain de se retourner pour se remettre à dos contre l’arbre, sauf que son pied glissa contre le bois humide et glissant. Elle essaya de se reprendre à quelque chose. C’était soit tomber en arrière sur les raptors où soit de tomber sur le médecin spécialiste en trauma, qui voyait en elle, une tentation ? La jeune femme décida de tenter sa chance avec le médecin. On va dire, qu’elle tomba littéralement sur lui. La jeune femme réussi à ne pas lui faire mal. Ses genoux prirent le choc. Cela ne faisait jamais du bien. Savannah était cette fois-ci littéralement collé à lui. La moindre de ses formes étaient contre lui. Sa tête plantait dans son torse. Elle sentait son odeur qui avait une odeur de forêt et de fraîcheur. Elle balbutia quelques mots.

« Ça va ? Je suis désolée, laisse moi juste le temps de plier mon genou. »

La jeune femme souffla, en voulant reprendre une position normale, jusqu’au moment où elle voulut bouger son genou pour prendre appui. Celui-ci glissa à nouveau pour qu’elle s’affale un peu plus sur lui. Savannah coulissa sur le côté en prenant appui avec sa main sur une des cuisses de Raphaël. C’était un cas d’urgence. La jeune femme ne s’était pas rendue compte que son autre main était sur sa cuisse. Elle se retrouvait à nouveau dans la même position qu’avant. C’était une catastrophe ambulante. Il y avait rien à dire là-dessus. Il lui fallait juste un peu de temps pour se remettre de sa chute. Elle le regarda avec un soupçon de culpabilité dans le regard, comme si elle voulait dire. J’y suis pour rien. C’est dans ma nature. On pouvait se poser des questions en temps que médecin. Il fallait dire qu’elle était vraiment bonne. Il y avait juste le fait qu’il la perturbait et qu’elle avait voulu bouger et elle avait pas fait attention pour arriver dans cette position. Elle répéta à nouveau pour que son visage se retrouve à quelque centimètre, tu siens.

« Je suis vraiment désolée. Je n’ai pas fait exprès. C’est… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 19:54

    Elle bougea à ma remarque. Ce qui était clairement compréhensible avec ce que je venais de lui dire. Alors lorsque je lui demandais si elle m'avait comprise elle me répondit que oui et non. Je devais dire vrais selon elle, mais c'était quand même moi l'initiateur dans l'histoire. Ok, je lui avais cette proposé de se poser sur moi, mais j'avais clairement eu des pensées innocente à la base.

    — Ce n'est pas moi qui me suis collé contre vous en vous soufflant dans le cou.

    Bon, je la vouvoyais à nouveau pour marquer à mon tour mes distances. Elle essaya alors de s'éloigner sauf qu'elle était aussi doué sur une branche qu'une huitre de Saint Malo. Bref, elle manqua de tomber avant de se rattraper à ce qu'elle trouva. Moi. S'étalant sur moi, elle tenta une nouvelle fois de se redresser avant de glisser à nouveau et de se retrouver à nouveau contre moi. Elle me demanda alors comment j'allais et je n'eus pas le temps de répondre qu'elle s'étaler à nouveau contre moi.

    Elle était pas douée, c'était un fait avéré. Le problème était qu'elle ne m'aidait vraiment pas à rester calme. Ses mains glissant un peu trop sur mes jambes. Prenant sérieusement sur moi, je la laissais se redresser. Sauf que son visage était à quelques centimètre du mien et que nos regards étaient un peu figée dans celui de l'autre. Elle s'excusa à nouveau, me disant qu'elle n'avait pas fait exprès et la… Je réagis sans même m'en rendre compte. Mon visage s'avança de quelques centimètres avant que mes lèvres ne cherchent les siennes. Brièvement, comme une caresse, un contact éphémère qui aurait pu prendre forme si je n'avais pas pris conscience de mon geste.

    Me séparant brusquement de ses lèvres, je claquais mon dos un peu trop fort contre l'arbre, effaçant alors un rictus face à la douleur lascive qui me perçait l'échine. J'étais vraiment stupide depuis quelques temps.

    — Excusez moi, geste inconscient qui ne se reproduira plus.

    Baissant alors les yeux vers les raptors, j'avais l'impression d'être stressé comme un adolescent de quinze ans à son premier rendez-vous.

    — Ça serait bien qu'ils se tirent …

    Sinon je n'étais pas certain de pouvoir faire face à ses gestes d'innocence.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 21:33

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Elle ne s’était pas collée à lui. La jeune femme pensait qu’elle s’était appuyée à lui. Elle ne voyait pas le mal. Devait-elle mettre le doigt sur le fait que c’était un homme et non une femme, que ses esprits… La jeune femme s’arrêta. Ce n’était pas le moment. Et en plus, c’était lui qui lui avait soufflé dans l’oreille. Dernière pensée avant qu’elle ne tombe sur lui, elle était bien la maladresse incarnée. Elle avait mal placé sa main sur sa jambe. Peut-être que cela était le geste révélateur ? Elle n’en savait rien. Savannah était profondément centré son regard. Elle était incapable de faire quoi ce soit d’autre. Son visage se rapprochait du sien. Elle sentit ses lèvres sur les siennes. Son cœur semblait battre à tout rompre. Une image de son baiser vint s’installer dans sa tête. Savannah le vit avec un rictus, puis il se tapa violemment le dos contre l’arbre. Ma main s’installa rapidement sur ses lèvres, comme si elle cherchait un moyen de dire que ce n’était pas un rêve. Il s’excusa pour son geste qui ne se reproduirait plus. Là, Savannah était déçu. La jeune femme allait recevoir son premier baiser depuis l’histoire avec sa sœur et c’était… Son regard s’était dirigé vers les raptors… Pour finalement dire que ce serait bien qu’il se tire. Il lui donnait l’impression d’être une terrible personne et d’être la tentation interdite. La jeune femme recula légèrement, pour regarder dans un autre endroit que lui. Cela l’avait blessé. Bizarre ? Non, pas du tout, elle aurait voulu qu’il l’embrasse. Il avait abandonné à mi-chemin.

« Ouais, vous pourrez me fuir comme la peste. »

Le mot peste fut assez bien prononcé. Son regard l’évitait. Puis, elle regarda un raptor. Elle retira son pull pour en faire une boule et le balancer sur le raptor qui recula seulement pour le sentir. C’était vraiment des sales bêtes. Elle était avec un t-shirt blanc, sa clé autour de son coup. Elle s’en fichait complètement qu’il la regarde ou autre ! C’était son corps. Elle était bien formée. Foutu fierté. Il n’allait pas l’embrasser. Elle n’avait pas besoin de se priver. C’était la première fois de la soirée que Savannah était bien consciente de son geste. Elle resta assise devant lui, ne bougeant pas de peur de retomber comme avant. Pourquoi s’en portait-elle ? Tout simplement, parce qu’elle avait été enchanté par ce moment, transporté dans une autre réalité. La jeune femme pouvait être emporté par la réalité. Elle n’avait rien de magique. Elle était trempe ses cheveux tombaient le long de son corps. Elle se retourna pour se cramponner à une branche pour se lever. Elle voulait avoir une autre vue d’ensemble, même si elle savait qu’il y avait peu de probabilité qu’elle puisse partir. Puis, Savannah s’avoua vaincu. Elle se rassit assez brutalement contre l’autre tronc, non voulu. C’était qu’elle avait encore une fois glissé. Sa jambe effleura sa jambe pendant qu’elle se trouvait une position contre son tronc pour être bien assise, chose dure. Elle retira sa jambe pour la laisser pendouiller dans le vide.

« Je n'accepte pas ces excuses, qui sont infondé.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 21:54

    Fuir comme la peste.. C'était l'idée en effet. J'avais l'impression d'avoir commis un crime. Elle était comme mécontente ? C'était assez perturbant car je ne m'étais pas attendu à ce genre de comportement de sa part. Elle s'éloigna pour de bon avant de retirer sa veste et de la jeter aux raptors. Là elle le faisait exprès ou quoi ? C'était comme faire face au mal incarné et d'être incapable de pouvoir faire quoi que ce soit. Et le pire c'est que même si je doutais de son innocence à l'instant présent, je ne doutais pas de l'inconscience de ses gestes précédents.

    Elle lâcha alors qu'elle n'acceptait les excuses que lorsqu'elle était fondé. En gros elle était en train de me dire qu'elle me faisait la tête car je ne l'avais pas embrassé ? C'était … Une blague ? Je la regardais un moment incrédule avant de m'essayer à la communication.

    — C'est euh quoi ?

    Oui très constructif, vraiment très constructif. Je secouais alors la tête, totalement désabusé par la situation. C'était réellement du délire là. Mais bizarrement le délire avait un arrière gout loin d'être désagréable. Vraiment. Arquant alors un sourcil je lui demandais :

    — Une demande d'approfondissement ?

    Souriant alors, je me redressais légèrement pour saisir son poignet et tirer dessus. La forçant alors à se redresser pour mieux me tomber dessus. À califourchon, son visage au dessus du mien. Je restais un instant immobile, préférant me perdre dans ses yeux avant de laisser glisser une main sur le côté de son visage. Replaçant alors une mèche humide derrière son oreille, je finis par fixer ma main sur sa nuque. La forçant lentement à baisser le visage vers moi. Arrêtant alors que nos lèvres n'étaient plus qu'à un souffle, je finis par rompre cette distance.

    Passant la barrière de ses lèvres pour m'approprier sa bouche. Elle était la première que j'embrassais depuis Sarah et étrangement et malgré tout ce que je pouvais dire, j'avais l'arrière gout de sa mort. Comme-si je la trahissais en faisant cela. Sauf qu'elle était morte depuis bien longtemps et que je me devais d'avancer. Et par se baiser à une parfaite inconnue, je faisais un pas de plus en avant. Une aide pour me libérer, pour enfin dépasser ce que je refusais silencieusement. Je l'embrassais durant de longues minutes avant de lui rendre sa liberté. Lui demandant alors avec un sourire aux lèvres.

    — J'ai une raison de m'excuser là ?
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 22:47

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Une rébellion ? La jeune femme avait bien fait le coup de grâce. Elle n’avait pas vu à mal d’enlever son pull pour l’envoyer en bas. Oui, Savannah boudait. Elle ne laissait jamais les gens s’approcher d’elle aussi prêt. Il avait posé ses lèvres, sur les siennes et il avait reculé. La jeune femme n’était pas un objet. La jeune femme sentait son rythme cardiaque augmentait à sa simple présence. La jeune femme retourna sa tête quand elle entendit Raphaël reprendre la parole. Ses paroles étaient sensés vouloir dire quelques choses. Il retourna sa phrase contre elle. Si elle aurait voulu qu’il approfondisse. Savannah n’avait pas envie de laisser ce moment filer. La logique était simple. C’était la première fois qu’elle était dans une pareille situation. La jeune femme se sentait bien. C’était bizarre. Elle le vit se redresser en avant, lui prenant son poignet pour la prendre vers lui. Il ne lui laissait pas le choix. Elle se laissa faire pour se retrouver au finale sur lui. La jeune femme ne comprenait pas ce qu’il se passait. Elle était comme hypnotisée par lui. La jeune femme n’arrivait plus à quitter ses yeux, son regard. Elle sentit sa main se poser sur le côté de son visage pour aller sur sa nuque. Il l’entraîna vers lui petit à petit. Tout semblait ralentir dans sa tête. Ses lèvres arrivaient à nouveau vers les siennes. La frontière finit par être brisé. La jeune femme répondit à son baiser. La loi de la relativité faisait que les moments, qu’on appréciait, passait à une vitesse folle, ne voyant pas le temps passé, et les moments douleurs semblait se dérouler dans une lenteur que cela pouvait devenir un supplice. La jeune femme avait l’impression que son baiser n’avait durer que quelque instant. Il desserra sa main pour me libérer de son emprise. J’avais l’impression d’être un oiseau dans une cage. Ma liberté était les moments où… La jeune femme se stoppa. Non, elle ne pouvait pas tomber comme ça sur un inconnu et ressentir ça. Son visage restait à quelque centimètre du sien. Elle n’avait pas envie de bouger. Savannah souriait à son tour d’un sourire angélique et tendre, répondant aux siens. Il lui demanda s’il avait une raison maintenant de s’excuser.

« Aucune. Je ne les accepte pas. C’est qu’une question d’envie, non ? »

La jeune femme était diabolique à ce moment très précis. Savannah pouvait agir par manque de taque, mais elle avait aussi la faculté de retourner des phrases des fois. Il lui avait envoyé avant cette pique. Elle lui la relançait, pour voir comment il allait réagir. Une de ses mains se posa sur la sienne, pour la déplacer jusqu’à ses lèvres et les déposer dessus. Ses doigts s’emmêlèrent dans les siens. La jeune femme se baissa pour embrasser les coins de ses lèvres. Elle n’avait aucune expérience. Elle se rappelait juste que sa sœur le faisait souvent à son homme. La jeune femme testait se simple baiser qui dérapa pour se poser sur ses lèvres comme il l’avait fait avant, pour reculer légèrement sa tête et le regarder. Cela avait l’air de ressembler à un rêve. Savannah sortit très vite de la réalité quand elle entendit un des raptors poussaient un hurlement, pour voir un autre arrivé. Elle espérait qu’il finirait par partir. Il leur suffisait de ne plus faire de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 23:10

    Elle me rendit mes sourires, comme-si elle avait eut ce qu'elle désirait. Elle était réellement étrange quand elle s'y mettait lunatique et innocente. Je lui demandais alors si j'avais enfin des raisons de m'excuser et elle me répondit que non. J'en avais aucune et elle ne les accepterais pas. Une question d'envie selon elle. Mais attendez… Elle me renvoyait pas mes propres piques la. La regardant un instant les yeux ronds, j'esquissais un sourire qui mourut rapidement lorsque je sentis ses doigts se mêler aux miens. Geste tendre, maladroit, elle engageait bien plus que moi là… Vraiment plus.

    Ses lèvres trouvèrent alors le chemin des miennes. Embrassant les bords avant de déborder sur mes lèvres. Me faisant exactement ce que je lui avais fait un peu plus tôt. Le temps s'arrêta un instant avant de reprendre son cours lorsqu'elle se coupa de moi. Regardant alors les raptors refaire des leurs. Il fallait se faire oublier, c'était le seul moyen. Mes mains se portèrent à ses hanches avant de remonter sur son dos et de la forcer à se laisser aller entièrement contre moi.

    — Il faut qu'il nous oublie, dors un peu, je monte la garde.

    Je me retrouvais à rassurer une inconnue avec qui je venais d'échanger quelques baisers qui voulait dire bien plus que je ne voulais l'imaginer. Et là, je voulais qu'elle dorme contre moi, avec comme seule berceuse les battements de mon coeur.

    — Fais-moi confiance, j'ai l'habitude.

    Elle devait se reposer elle. Passer une nuit ici n'avait rien de reposant, je le savais très bien, mais j'avais l'habitude, elle non. Elle allait devoir rentrer après et dieu seul sait qu'elle allait-être éprouvé si le terrain était encore détrempé. Il fallait qu'elle se repose et que moi… Je cesse de mettre plus dans nos échanges. Ce n'était pas l'idée du siècle, ce n'était même pas du tout une bonne idée. Je ne pouvais pas jouer avec ses sentiments, elle était si innocente, si fragile. Et moi, je ne savais strictement pas ce que je voulais ni ce que j'attendais du monde.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyLun 23 Jan - 23:58

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

La jeune femme se laissa aller quand il mit ses mains dans son dos. Pour la presser contre elle, elle se lutta rien qu’une seconde pour changer de position, se mettre dans une position qui étai un peu plus confortable. Si elle devait dormir. Elle colla sa tête contre son torse pour entendre les battements de son cœur. Elle avait passé une de ses jambes sur une des siennes pour avoir un appui pour ne pas tomber. Savannah se sentait en sécurité. Il n’avait pas besoin de lui dire de lui faire confiance. La jeune femme savait qu’il avait sauvé sa vie. Elle n’avait pas besoin de plus, ni de moins. Elle ferma un moment ses yeux, pour les rouvrir aux premiers bruits qui se trouvait en bas. C’était la première fois qu’elle allait passer la nuit dans un arbre et dans ces conditions. Bizarrement, étrangement que cela soit, elle aimait ce moment. Si elle devait mourir, la jeune femme remercierait le ciel. Elle lui murmura quelques mots, assez fort pour ne pas être brouillé par la pluie. La tempête s’était légèrement calmé. Juste assez, pour qu’elle n’y fasse plus attention, elle en avait que faire.

« C’est bon, je te fais confiance. Merci. »

Un simple merci qui pouvait être ambiguë, disait-elle merci pour leur baiser et leur moment qu’il venait de passer ? Un merci pour le fait qu’elle avait l’impression de ne pas être inhumaine ? Simplement d’une pure maladresse ? Il y avait aussi peut-être le fait qu’il lui avait sauvé la vie en l’amenant dans cet arbre. Il y avait tellement de facteur. Elle l’avait dit pour toutes ses choses. Elle mit une main sur son torse pour renforcer son étreinte. Ne lui demandez pas comment Savannah avez fait, mais elle avait réussi à trouver une position qui était encore agréable ? Elle avait du être un singe dans une autre vie, sans les dinosaures, bien sûr. Avec sa blessure à la tête, elle s’endormit assez rapidement dans un sommeil profond. Elle rêva même qu’elle se trouvait à la colonie où son collègue était encore là. Tout semblait parfaitement normale. Il y avait un problème. Il manquait sa sœur, ses amis. Elle les recherchait sans les trouver. Elle se réveilla avec un léger sursaut au milieu de la nuit. Elle se posa la question s’il dormait. La jeune femme le regardait à moitié endormie. Elle avait une mine de vrai marmotte. Sa tête, toujours sur son épaule, elle la leva pour le regarder. Son visage était obscurci par la nuit. Cela lui donnait un autre attrait. La jeune femme avait légèrement froid. Elle me serra un peu plus contre lui, en murmurant le plus bas possible.

« J’ai juste froid. »

Malgré la tiédeur de la nuit, la jeune femme avait reçu un coup sur la tête. Son système, elle le savait était légèrement plus fragile et elle se sentait fatiguer en plus de ça. D’ailleurs, elle balbutia le dernier mot en refermant ses yeux. Son cœur était une berceuse des plus merveilleuse. Il arrivait à la bercer et elle était bien contre lui. Et tout autour d’elle disparu pour redevenir un rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyMar 24 Jan - 0:15

    Elle me faisait assez confiance pour s'endormir dans mes bras. Elle avait du-être assommé par sa journée et le choc à sa tête ne devait pas l'aider davantage. Je la laissais donc s'endormir, guettant alors tout ce qui pourrait me faire croire à un danger potentiel. Mais rien, rien de plus que ces putain de raptor. La nuit était étrangement calme malgré la tempête. La faune aurait-elle préféré se tenir à l'abris plutôt que de sortir vadrouiller dehors ? C'était une possibilité, comme une autre. Les minutes passèrent pour muer en heures. Elle devait-être sacrément sonné pour dormir aussi profondément en pleine jungle. Ou me faire une confiance aveugle.

    Elle finit toutefois par se réveiller et a relever les yeux vers moi. Et oui, je ne dormais toujours pas. Elle se serra davantage contre moi avant de m'informer du fait qu'elle est froid. . Passant alors mes bras autour d'elle, j'essayais de lui communiquer un peu de chaleur humaine. La regardant s'écrouler à nouveau de fatigue, elle reprit son chemin avec Morphée. Et moi, je restais calme et stoïque. Attendant calmement que tout se passe. Finalement la tempête se leva au petit matin, laissant ainsi le soleil réchauffer l'atmosphère. Et puis, la jungle se remit à vivre, faisant sortir des proies potentielles qui attirèrent les raptors. Les regardants alors fuir vers d'autres horizons, je ne bougeais toujours pas. Savannah dormant encore dans mes bras tandis que les courbatures commençaient à se faire sentir.

    Une nuit contre un arbre, ce n'était pas vraiment le top confort. Mais je n'allais pas me plaindre, j'étais vivant. Et puis mon invité du jour commença à remuer avant de se réveiller difficilement. La nuit avait du être difficile pour elle. Dormir dans un brouhaha incessant n'avait rien de reposant.

    — Les raptors sont partie depuis une petite heures.

    Si jamais la question lui avait effleurer l'esprit. Je souris alors doucement, dégageant mon bras pour aller chercher un fruit de mon sac. Pas pratique de mainœuvrer avec elle dans les bras, mais rien d'impossible.

    — Et voilà le petit déj. Mange, sinon tu ne vas pas te sentir bien de la journée, une nuit sous la pluie n'est pas ce qu'il y a de mieux pour récupérer.

    Et voilà le médecin qui reprend les rênes. Vive moi.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


K. Erin Grimes



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] EmptyMar 24 Jan - 0:39

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

La jeune femme sentit son bras se serrer contre elle. La jeune femme repartait dans des rêves assez bizarre le deuxième rêve. Elle était dans la voiture entrain de se rentre sur le lieux de l’appel de détresse, mais tout semblait bien se passer quand les corps se transforma en sorte de zombie et les raptors qui sautèrent sur eux. Le décor changea directement quand elle rentra dans la jungle pour atterrir dans un lit dans l’infirmerie, comme si tout avait été un rêve inventé par son esprit. Elle rit. Cela la fit rire. Puis, elle s’occupa dans Terra Nova, jusqu’à ce que le décor change pour redevenir la réalité. Elle était belle et bien dans les bras de Raphaël. Il n’y avait rien à dire. Il avait toujours le poste. La jeune femme avait des petits yeux encore. Elle avait du mal à se réveiller. Elle savait que c’était un luxe de dormir à la colonie. Elle était déçu quand il lui dit que les raptors étaient partis. Ils avaient raccourci leur moment ensemble. Elle s’estimait déjà heureuse d’être là. Elle remarqua que le soleil était revenu. Savannah bougea légèrement en sautant son bras se dégager pour qu’il puisse faire ce qu’il voulait. Sa tête toujours levée, elle lui répondit aussi à son sourire. La jeune femme n’avait pas tellement perçu la tempête. Elle lui avait dit, elle lui avait fait confiance. Sa sœur lui avait toujours dit qu’elle avait un sommeil lourd. Le choc, qu’elle avait pris, n’aidait en rien. Sa main prit le fruit en bougeant pour se dégager de lui pour s’asseoir et manger son fruit. Elle profita pour regarder en bas et voir que les lieux avaient déserté. Elle porta le fuit à ses lèvres pour prendre une bouchée, puis deux, puis elle regarda Raphaël.

« Tu manges pas ? Tu devrais aussi manger quelque chose après une nuit blanche. »

Sa main se plaça sur ses yeux pour les frotter, comme si elle essayait d’enlever la poussière du marchand de sable pour éviter de se rendormir à nouveau. Elle remarqua qu’elle n’avait pas lâcher celui-ci du regard. Elle se concentra à nouveau sur son fruit. Déjà, réveillée et elle en manquait pas une. La jeune femme s’était même pas rendu compte qu’elle venait de le tutoyer. Cela était sorti si naturellement. D’ailleurs la jeune femme remarqua qu’il l’avait aussi fait. Elle sourit encore plus bêtement par cette pensée. Elle avait l’impression d’être la petite dernière à être aux courants de certaines choses. Puis, elle fixa son fruit pour lui poser une question.

« J’imagine que tu vas rester ici… »

Cela n’était pas une question. C’était une remarque, qui servait d’affirmation. Elle n’avait pas besoin de réponse. Cette phrase expliquait tout ce qui se passait. Il continuerait sa vie, ici, et, elle, elle retournerait dans la colonie pour faire son travail et poursuivre son rêve. Pourtant elle n’allait pas rentrer comme elle était reparti, quelque chose avait changé. Elle savait qu’elle ressentait quelque chose pour lui, mais elle n’allait rien dire. Cela ne servait à rien. C’était encore un étranger. Puis, elle se dit qu’elle devait regarder où se trouver le corps de son camarade pour le transporter à la colonie et trouver l’autre pensionnaire qu’il n’avait pas vu en arrivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


On a comme un problème [Pv Savannah] Empty
MessageSujet: Re: On a comme un problème [Pv Savannah]   On a comme un problème [Pv Savannah] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

On a comme un problème [Pv Savannah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» [problème] fraps et adobe ne marche pas ensemble, normal ?
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra Nova :: Archives des RPs Terminés-