AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Staff de Terra Nova vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de fin d'année I love you
Nous sommes début Avril 2149 dans le RP.
Pour ouvrir un RP, postez ce formulaire dans un premier post.
:excited: ALLEZ LES ENFANTS ON VOTE POUR LES TOP SITES ! :excited:

Partagez | 
 

 I hurts ... [Feat. Caroline Shepherd]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


avatar



MESSAGES : 138
TERRAS : 114

AGE : 38ans
OCCUPATION : Lieutenant

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

MessageSujet: I hurts ... [Feat. Caroline Shepherd]   Mer 25 Jan - 21:26



I HURTS...
But I hold on ... I stay strong


→ Type de RP: Privé
→ Noms des participants: Aiden & Caroline Shepherd

→ Date et heure du RP: Avril 2149
→ Climat: Plus vieux

→ Intrigue en cours: ///





(c) Code par Beylin


_________________
ϟ I'm Only Human
• See my head aches from all this thinkin' Feels like a ship God, God knows I'm sinkin' Wonder what you do and where it is you stay These questions like a whirlwind, they carry me away ••
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


avatar



MESSAGES : 138
TERRAS : 114

AGE : 38ans
OCCUPATION : Lieutenant

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: I hurts ... [Feat. Caroline Shepherd]   Mer 25 Jan - 22:53

C'est souvent dans les moments les plus horribles, les moments où on se trouve dans une situation qui n'était pas prévue, que la phrase "J'aurais dû rester chez moi" apparaît dans notre tête ... tout se passe ensuite très vite, après la souffrance, c'est les flashback qui apparaissent dans la tête, ensuite les regrets ... et enfin, l'horrible douleur ... Normalement, je n'aurais pas dû vivre ce que j'avais vécu cet après-midi là, je devais normalement être en compagnie de ma femme, qui avait réussi à avoir une journée de congé mais, comme j'étais le lieutenant et que le commandant était absent ce jour-là, j'ai dû être de cette mission ... quand j'y repense, j'aurais peut-être dû demandé à Evans de s'occuper de cela à ma place ...

~~~

Nous étions vendredi, le commandant m'avait accordé une journée de repos, car il avait enfin remarqué que, depuis mon arriver à Terra Nova, c'est-à-dire il y a 4ans, je n'avais pas eu énormément de jours de repos, donc, pour une fois il m'accorda une journée, pour mon plus grand plaisir. Le vendredi était le jour de congé de Caroline et, comme Chris et Brittany avaient leurs stages, nous étions tous les deux seuls pour la journée. Nous nous étions accordés une matinée en amoureux, avec petit câlin dans le lit pour ensuite prendre un bon petit-déjeuné, après l'effort, le réconfort comme dit le proverbe. Avant le déjeuné, nous avions pris le temps de nous promené un peu dans les récoltes de pommes, il faisait un temps plus vieux en cette matinée mais, il ne faisait pas froid. Malheureusement pour nous, notre journée en amoureux se termina sur cette balade. Stefan, l'un des stagière que j'étais chargé de former dans mon équipe, était venu à ma rencontre afin de me prévenir qu'une mission avait été envoyer en dernière minute, par le commandant Kordsmeier et, bien-sûr le chef désigné était .. moi. Quittant ma femme pour suivre le stagière, il m'expliqua que les Sixers avaient piégés la clairière, c'était le terrain utiliser principalement pour les entraînement des équipes de l'armée. En 15 minutes plus ou moins, toute l'équipe était prête pour partir, par chance, aujourd'hui, Brittany était dans l'équipe d'Evans, entrains de s'occuper de je ne sais plus trop quoi ... elle était donc en sécurité, tant mieux d'ailleurs, parce que je ne pense pas qu'elle était prête pour une vraie mission ... enfin du moins, pas aujourd'hui.

En éventail, l'équipe était armée et prêt pour une éventuelle attaque ... même si nous étions parfaitement certains que c'était uniquement la clairière qui était piègé, il fallait que nous restions prudents ... nous étions avec des stagiaires et en aucun cas, je ne voulais qu'ils soient blessés, d'ailleurs aucun des membres de mon équipe ne serait blessés ... c'était certains, enfin c'est ce que je pensais mais, il fallait savoir que, à Terra Nova, tout n'était pas toujours comme on le pensait, avec le temps, j'aurais dû le savoir. Une fois dans la clairière, tout est allé très vite ... j'ai d'abord entendu un cri venant de derrière moi, puis, un énorme Carnos occupé à dévorer le stagiaire prénommé "Stefan" ... je me souviens ensuite avoir eu un énorme coup dans le ventre, le coup fut tellement fort que mon corps fut envoyé contre un arbre à quelques mètres de là ... avant de sombrer dans le noir, je pus entendre une dernière chose ... une explosion, puis plus rien.

Je fus réveillé par la pluie incessante qui tombait sur moi ... j'avais une horrible mal de tête, je ressentais une horrible douleur dans les côtes et au bras, d'ailleurs cela devait certainement dire que c'était cassé et que j'aurais au plus vite besoin de soins ... du sang coulait le long de mon visage, mon arcade avait percuté l'arbre quand la queue du monstre m'avait envoyé contre l'arbre ... sinon, à part cela, tout allait bien. Je réussis tant bien que mal, à me relever du buisson qui avait du me caché de ce petit groupe de Carnos ... d'ailleurs, à en juger par la carcasse fumante qui gisait le long de la rivière, l'explosion avait été fatale pour certains. Essayant au mieux de ne pas faire de bruit, je marchais le plus loin possible de la route ... sur mon chemin, je rencontrais de temps en temps le corps de l'un de mes compagnons ... avant d'arriver à la fin de la forêt, j'en étais à cinq corps ... cela signifiait donc que 15 avait survécus à l'explosion et au Carnos ... j'étais à la fois content mais, aussi triste pour ses cinq soldats. En une heure, je pus enfin sortir de la forêt, je n'étais plus très loin de la colonie et de ma maison. J'avais mal partout ... ma tête me tournait et j'étais sur à 85% d'avoir trois voir quatre côtes cassés et le bras déboiter ou pire ... Je souffrais, tellement que mes jambes en tremblaient ... et même si j'étais habitué à tout cela, j'avais peur, peur pour ma vie.

Par chance, les survivants de l'attaque des Sixers et des Carnos, avaient attendu des éventuelles survivants à l'entrée de la Jungle ... ils avaient tout ce qu'il fallait pour être en même temps à vue mais, aussi en position pour d'éventuelles attaques. Ils furent tous contents de voir que j'étais vivant ... et encore capable de marcher. Après avoir expliqué que j'avais trouvé les cinq autres corps sans vie, je donnai l'ordre de repartir pour le camps ... je n'avais plus de force et je voulais être avec les miens, je voulais voir me femme, sentir son parfum, voir le visage de mon fils et qu'il me raconte sa journée avec les enfants et voir ma petite Brittany ... en 30 minutes et nous avions en vue la colonie, notre maison. Il faisait nuit et les projecteurs étaient allumés, signe que les tours de gardes avaient déjà commencé. Il y avait du mouvement, cela voulait aussi dire que tout le monde étaient inquiets que nous n'étions pas encore rentrée d'une mission qui devait durée que quelques heures, tout au plus. Une fois arriver devant les portes, elles souvrirent. Des médecins venaient prêt des blessés mais, je n'avais aucune envie d'être emmené à l'hôpital, car c'était certainement là-bas que j'allais finir et je ne voulais en aucun cas finir ma nuit là-bas ... j'avais besoin d'être chez moi.

Je réussis à éviter les médecins, faisant semblant de rien avoir eu de bien grave, mais une fois dans l'allée nord, ma tête me tournais tellement que je devais m'arrêter à chaque arbre qui était sur mon chemin ... me vision commençais à se brouillée, c'était mauvais signe, je devais avoir perdu pas mal de sang, après tout, mon arcade n'avait cessé de saigner depuis que j'étais revenu à moi ... j'allais certainement devoir subir une belle engueulade, aussi bien de Caroline que de Brittany, car elle ne supportait pas non plus de voir quelqu'un de chez nous blesser, alors, pour exprimer sa peur, elle criait. Arrivé au numéro trois de l'allée nord, les lumières de chaque pièce de la maison étaient allumés ... ils étaient donc tous encore debout, ce qui en soit était normal, étant donné que je n'avais pas donné de signe de survie. Je pris la poignée de la porte dans ma main gauche (celle que j'arrivais encore à utiliser) et ouvris la porte ... Caroline était assise à la table à manger, ni Chris, ni Brittany n'étaient présents dans la pièce principale ... elle avait des traces de maquillage sur le visage, elle devait avoir pleurée ... je n'avais pas envie qu'elle soit trop inquiète par mes blessures, j'essayais donc de me tenir un peu plus droit, mais ce ne fut point simple. Elle me regardait et moi je lui donnai un petit sourire ...

"désolé d'avoir rater le diner ... la mission ne sait pas passé comme prévu ..."

_________________
ϟ I'm Only Human
• See my head aches from all this thinkin' Feels like a ship God, God knows I'm sinkin' Wonder what you do and where it is you stay These questions like a whirlwind, they carry me away ••
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I hurts ... [Feat. Caroline Shepherd]   Jeu 26 Jan - 20:07

    Depuis notre arrivée à Terra Nova, Aiden et moi n'avions eu que très peu de jours de repos. Lui parce qu'il était haut placé et donc souvent sollicité et moi car j'étais investie dans mon travail. Aujourd'hui toutefois, nous avions notre premier jour de congé commun. Jour qui commença de la plus agréable des façon. Passer du temps avec lui, rien que lui m'avait terriblement manqué, il m'avait manqué. Et puis, notre journée fut interrompu par l'arrivé d'un soldat. La colonie avait des ennuie, de très gros semble-t-il et Aiden devait venir. J'avais l'habitude, je n'aurais qu'à m'occuper en faisant des courses ou en rangeant la maison.

    Il partit alors tandis que je me mettais à laver les vêtements de ma petite famille. Occupation comme une autre qui m'occuper l'esprit. Je n'aimais pas qu'on vienne le chercher en urgence, j'avais souvent peur qu'il lui arrive quelque chose de grave. Finalement, la maison était nique et il ne restait pas grand chose lorsque Chris et Brittany rentrèrent le soir. Ils mangèrent, Brittany ayant sans aucun doute informait son frère de la situation. La nuit était alors tombé et Aiden n'était toujours pas là. Je devais savoir.

    Je me rendis vers les défenses, demandant alors des informations et là… ce fut l'électrochoc. Ils avaient été attaqué. Rentrant derechef à la maison, je me mis à pleurer sur la route. J'avais peur, trop peur. Les larmes coulaient son mon visage et lorsque je rentrais à la maison, je cessais. N'alertant pas les enfants, les laissants vivre leurs vies et ne pas les inquiéter. Finalement la porte s'ouvrit et je le vis me sourire. Essayant de garder contenance, il s'excusa d'avoir raté le diner, mais la mission ne c'était pas passé comme prévu. Mon regard se perdit alors sur lui et je ne sais pas ce qui me secoua le plus. La peur de le voir blesser ou la colère de le voir ici et non à l'infirmerie. Fermant un instant les yeux, je lui demandais :

    — Tu joues à quoi ?

    Me levant alors, je m'approchais de lui avant de soulever son t-shirt. Prenant alors conscience des dégâts.

    — Que s'est-il passé ?


    J'avais peur de savoir, mais je le devais pour le soigner comme il se devait.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


avatar



MESSAGES : 138
TERRAS : 114

AGE : 38ans
OCCUPATION : Lieutenant

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: I hurts ... [Feat. Caroline Shepherd]   Jeu 26 Jan - 22:59


Depuis les quatre années que je suis ici, à Terra Nova, je n'avais jamais été aussi mal au point. Il y a un an d'ici, j'étais dans une mission avec le Commandant et trois autres gars, là aussi nous avions été attaqué par une troupe de Dinos énervés mais, par chance, nous en sommes sortis sont aucuns blessés ... c'est ce jour là que j'ai compris que les missions de la colonie était bien plus dangereuse que ce que je l'avais pensé ... j'avais surestimé tout cela, un peu comme la mission d'aujourd'hui. J'étais confiant, j'avais confiance en moi, en mes troupes mais, malgré tout ça, cinq de mes gars ont été tué cette nuit ... et j'ai moi-même faillis mourir. Je me sentais mal, vraiment mal ... pas parce que j'avais mal, ça n'était pas la douleur physique que je ressentais, mais bien la douleur du coeur, celle que l'on ressent une fois que quelqu'un disparait, même si les personnes n'étaient pas des proches.

Comme je l'avais sentis, la tristesse et la colère se lisait sur le visage de ma femme ... c'était compréhensible, déjà parce qu'il n'y avait même pas une semaine que Brittany c'était blessée au poignet sous ma responsabilité ... Caro m'en avait voulut ce jour-là et elle avait raison, parce que j'avais été le chef de ce groupe, et ma fille, ma petite fille, pour son premier jour avait été blessé ... je m'en étais moi-même voulu. Le monde était un danger certains, je le savais maintenant, il pouvait toucher tout le monde, aussi bien les adultes que les gosses ... que devais-je faire? pour être certain que personne de ma famille soit touché comme ça ... je ne suis pas prêt, qu'un jour, l'un de mes enfants viennent dans le même état que je suis aujourd'hui ... je savais ce que ressentais ma femme à ce moment même, voir son mari qui saigne et qui vient de rentré d'une mission presque suicidaire ... j'étais mal à l'aise, surtout quand elle s'approchai de moi pour soulever mon t-shirt et pour y voir les marques de bleues sur mon torses ... signe que j'avais en effet des côtes cassés. Les yeux toujours rempli de larme, elle me damandait ce qui était arrivé ...

"Et bien, nous étions arrivé au point demandé, quand une bande de Carnos nous a attaqué ... j'ai été frappé par la queue d'un et avec la puissance du coup, j'ai percuté l'arbre, puis le trou noir. Je me suis ensuite réveillé dans la nuit et sur mon chemin, j'ai retrouvé en tout cinq cadavres, pas des sixers mais, ceux de mon équipe."

Ma tête me tournais, j'avais des vertiges et j'avais cette horrible envie de pleuré toutes les larmes de mon coprs ... la peur avait laissé place à la tristesse, toute les émotions que j'avais emmagasiner durant ses dernières semaines, était entrain de faire surface ... les larmes coulaient le long de mon visage ... je ne savais plus où me mettre, je regardais ma femme qui continuait à me regardée ... les yeux dans les yeux, pour une fois, je ne savais pas quoi lui dire. Je me sentais comme un gosse, je pleurais comme une madelaine ... d'un coup, même si mes côtes me faisaient incroyablement mal, je pris ma femme dans mes bras en continuant à pleurer ... je réussis à sortir encore quelques mots, avant de continuer à sangloter sur l'épaule de ma femme ...

" Ils sont morts par ma faute ..."

_________________
ϟ I'm Only Human
• See my head aches from all this thinkin' Feels like a ship God, God knows I'm sinkin' Wonder what you do and where it is you stay These questions like a whirlwind, they carry me away ••
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I hurts ... [Feat. Caroline Shepherd]   Lun 30 Jan - 12:55

    Lorsque je soulevais son t-shirt, je pris conscience de la gravité de ses blessures. Pourquoi n'avait-il pas filé à l'infirmerie au lieu de venir ici. Il me faisait mal à être ainsi, car au delà de ses blessures physique, mon mari était bel et bien atteint dans son âme. Je lui demandais alors ce qui avait bien pu se passer afin de pouvoir au mieux le soigner. Il me répondit alors qu'ils étaient arrivé sur place lorsque des Carnos avaient attaqué. Frappant Aiden au thorax avant de l'envoyer contre un arbre.

    Il avait été sonné, très sonné. Si bien qu'il avait perdu connaissance. Il s'est réveillé durant la nuit et sur le chemin il retrouva le corps de ses défunts compagnons d'armes. Me pinçant les lèvres face à cette vulnérabilité soudaine, je vis des larmes commencer à perler sur son visage. Il me prit alors dans mes bras, pleurant sur mon épaule alors que ma colère venait de disparaître. Il murmura alors qu'ils étaient morts par sa faute.

    Il croyait sincèrement que ses hommes étaient mort à cause de lui ? Il était à bout, fatigué et éprouvé. il était plus sensible aux choses, plus fragile. Vulnérable, il me prêtait le flanc, il se reposait sur moi car il ne pouvait plus faire face lui-même. Il avait besoin d'aide et j'étais là. Doucement j'embrassais son front dans un geste maternelle et doux. Comme je pouvais faire à Chris ou Brittany lorsqu'ils étaient mal ou triste. Les réconfortants par ma présence.

    — Non, ils ne sont pas mort par ta faute. Tu ne pouvais pas le prévoir Aiden.

    Une attaque de Carnos n'était pas prévisible, vraiment pas. L'on pouvait juste la subir et prier pour qu'elle ne nous prenne pas trop de monde.

    — Tu n'y es pour rien, vraiment pour rien.

    Je glissais une main sur son visage, le décollant de moi pour le regarder dans les yeux.

    — Laisse moi te soigner.

    Je ne voulais pas que son état s'aggrave, je ne voulais pas qu'il s'affaiblisse davantage.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


avatar



MESSAGES : 138
TERRAS : 114

AGE : 38ans
OCCUPATION : Lieutenant

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: I hurts ... [Feat. Caroline Shepherd]   Mar 31 Jan - 21:33



Que m'arrivait-il? D'habitude, je faisais face à tout ça, je ne me laissais pas allé aussi profondément dans mes émotions ... il était rare que je verse des larmes, certainement à cause que mon père m'avait élevé en me disant que pleurer était une perte de temps et fait pour les faibles ... j'en avais voulu à mon père de m'empêcher de montrer mes émotions ... combien de fois m'étais-je renfermé dans ma chambre pour pleurer en silence, pendant des heures. Quand je me suis marié à Caroline, j'ai tout de suite pensé à ce que mon père m'avait fait subir et, je m'étais juré de ne pas faire la même erreur que lui car, je ne voulais pas que mes enfants ressentent la haine que j'avais pu ressentir pour mon père. Quand Chris était plus jeune, il faisait beaucoup de cauchemar, quand cela arrivait, c'était à chaque fois moi qui allait le chercher, je le laissais pleuré dans mes bras jusqu'à ce qu'il soit capable de m'expliquer son cauchemar, puis je lui expliquais la raison de ce rêve, quand j'en savais la raison, puis je l'embrassais sur le front et je lui disais "Je suis là mon fils, personne ne te ferra jamais de mal le temps que je serais là". Puis, je le remettais dans son lit pour qu'il puise se rendormir. Jamais je n'avais dit à mon fils ou ma fille qu'ils étaient faibles parce qu'ils pleuraient ... ça jamais. Peut-être que, si j'étais en ce moment entrain de pleurer dans les bras de ma femme, c'était peut-être justement à cause de cela ... que j'étais devenu comme une coupe et que à chaque fois qu'il se passait quelque chose de mal et que je refoulais mes émotions, cela se transformait en eau qui me remplissait petit à petit ... et aujourd'hui, la peur mêlé au stresse et à la tristesse à fait monter l'eau jusqu'au rabord de la coupe et c'était pour ça que je pleurais ... je dois dire que cela faisait du bien de se lâcher.

"Je pleure pas souvent, mais que je le dois, je le fais ..."

Je me retrouvais dans une position délicate certes, mais voilà, Caroline était là, même si, avant de parler, elle n'avait rien dit et m'avait laissé me vider totalement du chagrin qui m'avait envahi, sa seul présence m'avait vraiment aidé ... après tout, avant d'être ma femme, Caroline avait été ma meilleur amie, elle avait toujours été présent pour moi, elle savait ce qu'il fallait faire pour me calmer quand j'étais dans une petite crises passagère et aussi ce qu'il ne fallait pas faire. Dans ma tête, je ne faisais que voir les 5 cadavres que j'avais découvert en marchant vers la colonie ... je revoyais les coprs mutilés de mes anciens compagnons d'armes, même si Caroline ne cessait de dire que je n'étais pour rien dans l'histoire, j'étais le chef de la mission et qui plus est, le second lieutenant de la colonie, le bras droit du commandant ... je n'avais encore jamais perdu un seul homme pendant une mission ... en 4ans, je n'avais jamais échoué dans une mission dans ce genre ... il fallait dire aussi que rare avait été les missions en rapport avec les Sixers.

Ma femme m'embrassait le front, c'était sa façon à elle pour nous appaisser les enfants et moi ... et cela avait toujours fonctionner. Ses mots résonnaient dans ma tête et elle avait raison, je n'étais pas celui qui avait tué ses 5 hommes, c'était la cause des ses Carnos qui étaient apparu comme ça, sans raison apparante ... mais si je savais que ce n'était pas moi, pourquoi je ressens une tel douleur dans ma poitrine? Me femme voulait absolument me soigner, et elle avait raison, je ne savais pas comment je faisais pour rester encore debout, j'avais perdu pas mal de sang, j'avais marché beaucoup, je n'avais pas mangé énormément de ma journée et pourtant j'étais là, toujours en vie. Je retirais mon t-shirt, montrant ainsi mon torse recouvers de bleu ... une grosse trace rougeâtre y était visible, ainsi que plusieurs gros bleues ... j'avais eu de la chance visiblement ... je n'avais pas remarquer que j'avais une plaie ouverte dans le dos, cela expliquait aussi pourquoi j'avais tellement mal quand je m'étais appuyer contre l'arbre afin de me reposer quelques minutes ... mon beau t-shirt était totalement foutu ... mais ça n'était pas le plus important. Je pris place sur la chaise ou Caroline était assise, je la regardais entrain de prendre ses diverses matériaux pour qu'elle puise me soigner ... j'espère qu'elle avait tout ici, je n'avais vraiment pas envie de bouger d'ici. D'un revers de la main, j'effaçai les dernières traces de larmes qui était encore visible sur mon visage, ça ne servait à rien de pleurer, ça ne ferrait pas revenir mes 5 compagnons d'arme. Je regardais Caroline, elle avait elle aussi des traces de mascara sur le visage, signe qu'elle avait pleurée ... ma pauvre chérie, elle avait du avoir peur ...

"Je suis désolé si je t'ai fais peur ..."


_________________
ϟ I'm Only Human
• See my head aches from all this thinkin' Feels like a ship God, God knows I'm sinkin' Wonder what you do and where it is you stay These questions like a whirlwind, they carry me away ••
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I hurts ... [Feat. Caroline Shepherd]   Lun 6 Fév - 8:13

    Ma colère était entièrement désamorcé. Si j'avais eu peur pour lui, j'étais surtout touché par sa faiblesse évidente. Mais ce n'était pas de sa faute, il n'y était pour rien. L'on ne pouvait pas s'opposer à la nature aussi facilement qu'à l'homme. Lui embrassant le front, je lui rappelais une nouvelle fois que les responsables étaient les carnos, pas lui. Mais pour le moment, c'était sa blessure qui m'inquiétait. Elle était grave, je pouvais le deviner à son visage. Il finit par accepter, ôtant son t-shirt pour m'exposer un torse complètement blêmit par l'attaque. Ajoutez à cela une plaie ouverte dans son dos et vous aurez l'état de mon mari.

    Il était dans un sale état, vraiment. Il s'assit alors que je partais à la recherche de quoi le soigner. J'aurais préféré le conduire à l'infirmerie, mais je pense pas qu'il soit en état d'y aller. Revenant vers lui, il s'excusa de m'avoir fait peur. Je souris doucement avant de répondre :

    — Entre toi et Brittany, je commence à avoir l'habitude.

    Le scannant partiellement, je remarquais que plusieurs côtes flottantes étaient cassé, un hématome assez conséquent, mais rien de grave. Aucun organe touché, rien. Il avait eu de la chance, terriblement même. Glissant mes doigts sur son torse, je me permis de vérifier une nouvelle fois si tout allé bien. Quitte à lui arracher quelques grimaces de douleur, c'était toujours mieux de s'assurer que tout aille bien. Et c'était bel et bien le cas. Passant alors dans son dos, je nettoyais sa plaie avant de la couvrir d'une compresse.

    — Aussi étonnant que cela puisse paraître... Ta blessure la plus grave n'est qu'une brochette de côtes cassées...

    Rassurant, pas forcément, mais il s'en sortirait. Repassant alors devant lui, je m'accroupis à son niveau avant de prendre ses mains dans les miennes. Douce et protectrice, je repris.

    — Aiden... Quand je me suis mariée avec toi, j'avais conscience des risques... Ne t'occupe pas de ma peur.

    Fait attention et ne te focalise pas sur moi. Il devait-être concentré sur ce qu'il faisait et non ce que moi je faisais.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I hurts ... [Feat. Caroline Shepherd]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I hurts ... [Feat. Caroline Shepherd]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra Nova ::  :: « Inhabitants Districts » :: Les Logements :: Quartier Nord :: N° 03 ❉ Famille Shepherd-