AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Staff de Terra Nova vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de fin d'année I love you
Nous sommes début Avril 2149 dans le RP.
Pour ouvrir un RP, postez ce formulaire dans un premier post.
:excited: ALLEZ LES ENFANTS ON VOTE POUR LES TOP SITES ! :excited:

Partagez | 
 

 I just want you to feel better

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité




Invité


MessageSujet: I just want you to feel better   Sam 11 Fév - 13:10



I JUST WANT YOU TO FEEL BETTER
 "He's a broken flower in a huge wounded body"


→ Type de RP: Privé
→ Noms des participants: Grayson J. Pond & Gabriel A. Thorne

→ Date et heure du RP: Début d'après-midi en Avril 2149
→ Climat: ensoleillé

→ Intrigue en cours: //





(c) Code par Beylin



Dernière édition par Gabriel A. Thorne le Mar 14 Fév - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I just want you to feel better   Sam 11 Fév - 13:25

C'était une belle qui journée qui s'annonçait aujourd'hui. Quand Gabriel ouvrit les yeux, il vit les rayons forts du soleil qui traversaient le volet. La jour était en avance, ou peut-être était-il en retard. Il vérifia l'heure sur son réveil. Dix heures et demi. Ni l'un ni l'autre. Il se leva et alla préparer son petit déjeuner en pensant à la journée qui l'attendait. Un squelette de dinosaure avait été découvert. En soi, cela n'avait rien de très extraordinaire, mais la taille du spécimen laissait présager une espèce qu'ils n'avaient pas encore vus. Apprenant la nouvelle, Gabriel avait aussitôt demandé à être de celui qui l'analyserait, proposant avec lui le jeune Grayson.
Son collègue paléontologue l'intriguait au plus au point. Il l'avait remarqué dès le début, son caractère asocial se démarquant beaucoup dans cet environnement chaleureux qu'était Terra Nova, mais il n'avait pas vraiment eu l'occasion de lui parler. Bien entendu, il avait entendu beaucoup de choses sur lui. Un paléontologue doué, mais qui n'osait pas s'affirmer, un homme renfermé, vivant en retrait de la communauté. Mais plus curieux, il avait surpris une conversation au laboratoire sur lui et le fait qu'il parlait tout seul. Depuis, Gabriel voulait en savoir plus sur cet étrange personnage, tout en essayant de le pousser à s'ouvrir aux autres, et c'était pour cette raison qu'il avait proposé le jeune paléontologue.

Il arriva tout juste à l'heure au laboratoire cette après-midi, et pendant qu'il posait ses affaires, il entendit quelqu'un parler. Cette personne ne parlez pas assez fort pour qu'il puisse comprendre le sens de ses mots, et semblez aussi n'obtenir pas de réponses. Ça devait être Grayson. Gabriel avait réussi à faire libérer le laboratoire pour avoir la place nécessaire pour analyser le squelette. Ça ne pouvait être que lui. Il finit de poser ses affaires et entra dans la pièce principale, où il vit son collègue, s'affairant déjà sur le spécimen.

- Hey, ça va Gray ? Alors, on a quoi à ton avis ?

Gray se retourna vivement, un peu honteux aurait-on dit. Il salua Gabriel puis en revint à es analyses primaires. D'après lui, c'était un grand prédateur, peut-être un Empirosaure, ce qui est rare dans cette région, mais il semblait plus grand que lui. Gabriel enfila ses gants, et commença à examiner le crâne de la bête, tout en prenant quelques notes sur son Plex Pad.

- T'es pas bien bavard aujourd'hui ! Qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Gabriel attendit quelques minutes, toujours pas de réponses. Comment était-il censé aider le jeune homme à s'ouvrir aux autres s'il ne lui parlait même pas à lui, l'une des rares personnes qui avaient décidé de lui donner sa chance, malgré son comportement étrange. Depuis le début, Grayson subissait le regard inquisiteur et distant des colons, personne osait l'approcher. Certes il avait noué quelques liens avec des personnes de la colonie, mais il restait la plupart du temps seul d’après ce que Gabriel savait, et ce dernier ne pouvait supporter de laisser quelqu'un comme ça, dans la solitude et l'exclusion. Son homosexualité l'avait mis sur le banc de touche à une époque, il savait ce que c'était, et il n'avait pas l'intention de laisser ça arriver à son collègue. C'est pourquoi il l'avait pris sous son aile. Pour le faire sortir de sa carapace, pour montrer aux gens que Terra Nova ne recéler pas de trésors que dans son environnement mais aussi dans les colons qui avaient été choisi pour peupler l'endroit. C'était le défi qu'il s'était lancé.


Dernière édition par Gabriel A. Thorne le Lun 5 Mar - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I just want you to feel better   Sam 18 Fév - 0:22

Il était très tôt encore, c'était à peine si le soleil éclairait le camp, donnant à l'endroit une allure assez pâle mais reposante. Grayson était déjà debout depuis un moment déjà, il s'était préparé et s'apprêtait à prendre la direction du laboratoire. En effet, il fut récemment découvert le squelette d'un dinosaure, car bien qu'il y en ait des vivant autour d'eux étudier les squelettes restait quelque chose de très important, et il avait donc été assigné avec un de ses collègue, Gabriel, à l'étude de ce dernier. Alors qu'il se dirigeait vers la porte il s'arrêta net, regardant à l'autre bout de la pièce cette porte ouverte qui donnait sur une chambre vide. Il eut un frisson dans tout son corps, fermant les yeux et serrant son poing. Si seulement tout s'était passé comme prévu, aujourd'hui il habiterait cette maison avec son frère et cette pièce ne serait pas aussi triste. Subir ça chaque jour et chaque soir allait finir par le tuer, il fallait qu'il trouve quelqu'un pour habiter cette chambre, un colocataire, ça ferait un tourment de moins et il pourrait aller de l'avant. Seulement trouver quelqu'un était plus difficile à dire qu'à faire, surtout sachant ses difficultés à aborder les autres, et encore il ne cherchait qu'un colocataire. Il secoua légèrement la tête pour quitter ses pensées et reprit la route, quittant son domicile et s'engageant sur les chemins de Terra Nova.

Les rues étaient quasiment désertes, les colons se réveillaient progressivement mais peu avaient déjà mit les pieds dehors. Ce silence matinale, cette douce brise qui venait caresser sa peau, la faune encore calme, c'était ce que Grayson préférait, c'était quelque chose qu'il n'avait jamais connu avant de franchir le portail, une sérénité dont il ignorait l'existence et qui avait le pouvoir d'effacer tout ce qui pouvait le peser. C'était pour cette raison qu'il avait pris l'habitude de se lever si tôt et il arrivait même régulièrement qu'il fasse une petite marche le matin quand il avait du temps libre, finissant parfois par se poser dans un coin isolé pour dessiner.

Il arriva finalement dans le laboratoire. La pièce où se trouvait les ossements étant vide de toute vie il y faisait particulièrement froid malgré l'isolation. En retirant son manteau le paléontologue eut un frisson et ne tarda pas à enfiler sa blouse. Il était là en avance, Gabriel n'arriverait pas avant un petit moment. Il en profita donc pour faire le tour de la pièce, inspectant les différents os étalés sur les établis. Sortant son PDA qui faisait environ la taille d'une feuille A4 et l'épaisseur d'un bout de carton il commença à prendre des notes. Il posa l'appareil et enfila des gants. Il regarda de plus près les divers ossements et ajoutait au fur et à mesure ce qu'il relevait. Et car il n'était jamais trop tôt, Harvey fit son apparition. Cette fois il était accoutré d'une longue blouse blanche fermée jusqu'au col, de gants en latex et portant sur le nez de rondes lunettes noires, le tout avec un sourire des plus glauque.

*Alors John, quel merveilleux spécimen avons nous à étudier aujourd'hui ? Hmmm, j'en salive d'avance !* dit-il en secouant sa langue de haut en bas d'une manière vraiment répugnante.
-... Je ne ferais aucun commentaire là dessus ...
*Un petit sourire John, tu n'arrêtes jamais de faire la tête ! Il y a pourtant tant de chose merveilleuse dans ton esprit, plus encore en dehors de ces murs, tu devrais être un peu plus gaie.*
-J'allais très bien il y a quelques minutes, puis tu es arrivé ...
*Tu voudrais insinuer que ma présence te pèse ? Je suis choqué !* ajouta-t-il d'un air bien peu convaincant.
-Non ce n'est pas ça ... Au contraire, te savoir à mes côtés me fait du bien. Cependant te voir, sachant que tu n'es qu'une hallucination, ça me rappel juste combien les choses vont mal. Je t'ai perdu, je n'ai personne sur qui vraiment compter ici et en plus je continu à te voir, preuve que je perd la raison. J'ai l'impression de perdre peu à peu pied ... termina-t-il la voix tremblante.
*Oh John* Commença-t-il en posant son front contre le siens *Ne perd pas espoir, les choses vont finir par s'arranger. D'ici là je serais toujours à tes côtés, veillant sur toi*

Une autre voix se fit alors entendre, faisant sursauter Grayson qui se retourna d'un coup, effrayé d'avoir peut être été surpris. C'était Gabriel qui venait d'arriver en le saluant, demandant son avis sur ce qu'ils avaient en face d'eux. Ravalant sa salive il fit un rapide résumé de ce qu'il pensait avoir découvert jusqu'à maintenant. Le squelette d'un grand dinosaure de type Empirosaure mais qui ne devrait normalement pas se trouver dans cette région. L'animal était plus imposant, peut être un ancêtre, mais cela n'expliquait toujours pas sa présence ici. Il expliqua tout ça en utilisant des mots bien choisis, mais surtout en faisant de raide phrases qui laissèrent vite place au silence. Gabriel lui fit alors la remarque comme quoi aujourd'hui il n'était pas bien bavard, ce qui provoqua un haussement de sourcils chez le jeune homme qui trouvait qu'il ne l'avait de toute manière jamais été. Il lui demanda aussi ce qui lui arrivait, mais Grayson ne répondait pas, même si son collègue était devenu assez proche il refusait de s'ouvrir à lui comme chez un psy, quoi que même au psy il avait mentit enfaîte. Il détourna donc le sujet pour se concentrer sur leur travail.

-Regarde là, j'ai déjà pu noter que sur les os il y a des traces de spores de nombreux végétaux qui peuplent toute la région ainsi que celle de l'autre côté des montagnes. On pourrait donc en déduire que cette espèce serait migratrice, qu'en penses tu ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I just want you to feel better   Dim 26 Fév - 14:58

Un défi dur à relever, ça il le savait. Parfois il se demandait pourquoi il ne lâchait tout simplement l'affaire, mais cela le placerait au même niveau que ces autres qui ne prêtaient attention qu'à leur petite personne. Gabriel pouvait être très égoïste, il ne s'en cachait guère. Et son statut de riche héritier d'une des familles les plus influentes de Manhattan ne l'avait pas arrangé. Seulement Gray l'avait interpellé, lui avait rappelé une partie de sa jeunesse, la moins heureuse. Voilà pourquoi il s'obstinait sur cet être à la fois tellement blindé mais tellement vulnérable. Il devait juste trouver la faille. S'il la trouvait, il le mettrai à nu et ce ne serait qu'à ce moment qu'il pourrait commencer un réel travail avec son jeune collègue.

- Regarde là, j'ai déjà pu noter que sur les os il y a des traces de spores de nombreux végétaux qui peuplent toute la région ainsi que celle de l'autre côté des montagnes. On pourrait donc en déduire que cette espèce serait migratrice, qu'en penses tu ?

- Intéressant.. Seulement les os ont été trouvés sans aucun reste de chair dessus, ce qui veut dire que soit il est là depuis un moment, soit qu'il est mort depuis peu mais quede petits carnivores s'en sont occupé. Quoi qu'il en soit, il est mort ici et donc il n'aurait pas pu transporter ces spores directement sur ses os. Ils ont pu très bien voler jusqu'à lui, sans compter que tu viens de dire qu'il y en avait dans la région. Je pense qu'il a migré ici en effet, mais ce ne seront pas les spores qui nous le diront.. Je ne sais pas si t'as remarqué aussi mais la taille du crâne est largement plus grande que celle d'un Empirosaure. On pourrait croire à un vrai Spinosaure, mais c'est impossible ! Cette espèce s'est éteinte il y a dix millions d'années. C'est très étrange. Peut être l'espèce a-t-elle évoluée et ne vit que dans une partie encore inconnue du continent...

Gabriel retourna à la contemplation du crâne de la bête, épiant en biais Grayson pour voir sa réaction. Il allait devoir le bousculer pour trouver cette faille, et qu'importe ce qu'il devrait faire pour y arriver. Il remarqua quelques dents cassées, tout à fait normal pour un carnivore, et le squelette était vraiment propre comme s'il était été nettoyé par des humains, la théorie des rongeurs prenait plus d'ampleur déjà. De plus il constatait un présence peu élevées de pupes. Dans tout corps mort se développaient des larves, des insectes qui se nourrissaient de la chair morte et ici, les enveloppes que laissaient ces larves, ces pupes, étaient très peu nombreuses. De petits mammifères et autres petits dinosaures avaient donc bien tout nettoyé, ne laissant que peu de temps aux insectes nécrophages pour se nourrir. Il allait être difficile d'établir la cause de la mort.
Gabriel se releva et nota toutes ses observations sur son Pad. Très pratique ces petits bijoux de technologie.. Il regarda Gray qui s'affairait de son côté. S'il fallait le bousculer, il allait le faire maintenant. Pourquoi attendre ?

- Au fait Gray, tu parlais à qui avant que j'arrive ? J'ai entendu ta voix, ce que tu disais mais il y avait personne d'autre qui répondait...

Il posa son Pad et plongea ses yeux dans le regard fuyant du jeune homme. Il ne le lâcherait pas avant d'avoir une réponse qui le satisferait, une réponse qui laisserait entrevoir le vrai Grayson. Il attendit donc que le jeune homme lui réponde, préparant le scanner distraitement, les yeux rivés sur son collègue. Il ne lâcherait pas l'affaire. Il ne serait pas un de ces stupides colons qui le laissaient de côté car il était étrange. Le scanner fit un bruit bizarre, et il dut abandonner le contact visuel pour rectifier ce qu'il avait fait. Il allait scanner la totalité du squelette. Ainsi, par images de synthèse, il pourrait reconstituer le dinosaure et voir plus facilement ce qu'il était et si quelque chose était cassé. Il releva les yeux vers son jeune ami et le fixa de nouveau, attendant sa réponse comme un bébé Carnotaurus attendait sa première bouchée de viande quand il sort de sa coquille.


Dernière édition par Gabriel A. Thorne le Lun 5 Mar - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I just want you to feel better   Dim 4 Mar - 16:03

Face à la remarque de l'autre scientifique concernant les os et les spores Grayson se crispa, serrant le poing. Déjà de base il n'aimait pas qu'on le contre-dise, qu'on lui prouve qu'il a tort, mais à la limite ça il pouvait prendre sur lui, après tout il ne pouvait que reconnaître les fait et ravaler sa fierté. Seulement là il l'avait très mal pris, non seulement sa remarque le faisait passer pour un débile profond mais en plus lui même avait tort. Le jeune paléontologue fixa son collègue d'un regard noir pendant que ce dernier terminait son petit discours. Il n'étais pas immature au point de ne pas l'écouter, après tout ses remarques restaient recevables, cependant il préparait quelques réponses bien cinglantes pour ce dernier.

-Argument tout à fait recevable ! Seulement dois-je vraiment te rappeler que le squelette de ce dinosaure ne se limite pas à ce qu'il y a sous la chair mais aussi aux dents et aux griffes ? Bien sûr les dents ne pourront nous en apprendre uniquement sur son alimentation, il aurait très bien pu manger d'autres créatures migratrices, mais ses griffes, notamment celle des pattes arrières, peuvent en dire beaucoup. N'importe quel paléontologue aurait tout de suite envisagé cette piste, à moins d'avoir eu son doctorat dans une boite de céréale. Pour ce qui est de la taille du crâne, en effet, il fait grandement penser à celui d'un Egypticus. Cependant le crâne de ce spécimen est un peu plus petit, une sous espèce sans aucun doute mais définitivement un spinosaurus. Maintenant ce qu'il faut savoir c'est l'âge des os pour déterminer si ce squelette est celle d'une espèce possiblement éteinte ou au contraire plus actuelle. Mais à vu d'oeil je dirais que ce squelette ne doit pas être si vieux que ça.

Grayson ne regardait plus son collègue, tapant activement sur son PDA, plongé dans ses notes. Enfaîte le paléontologue était en train de ... de bouder ... comme un enfant vexé par un parent. Contrairement à Gabriel lui s'intéressait plus aux dimension du squelette, à sa structure, ceci afin de déterminer si il s'agissait d'une espèce connu ou au contraire d'une nouvelle découverte. De ce qu'il pouvait voir ce n'était pas un Spinosaurus Egypticus, de trop petites proportions même pour un jeune, cependant il était clairement plus grand que les autres espèces connu de cette famille.
Mais alors qu'il continuait à entrer de nouvelles données sur son PDA, ignorant toujours au mieux l'autre paléontologue qui avait osé le contrarier, ce dernier ce tourna vers lui et lui posa une question qui eu l'effet d'une bombe. Il venait de lui demander à qui il parlait avant son arrivée mais sous entendant assez clairement qu'il parlait seul. Bien sûr il était tout à fait conscient qu'il avait déjà été surpris lors de ses conversations avec Harvey, mais à chaque fois qu'on lui posait clairement la question c'était un terrible choque. Il était tétanisé, ne sachant quoi répondre, quelle tactique adopter. La dernière fois c'était Dean qui lui avait posé la question et il avait failli commettre l'irréparable.

*Heureusement que tu n'as pas de flingue cette fois John !*

Grayson sursauta, surprit par l'intervention de Harvey. Il avait la même tenue que lors de son interventions plus tôt, la même interventions dont faisait d'ailleurs allusion Gabriel.

*Mais qui a besoin d'un flingue quand il y a tant de belles choses ici ? Tant d'outils qui peuvent devenir des armes de fortune des plus efficaces ! ... Mais bien sûr monsieur ne veut pas en arriver là ... pas encore du moins. Alors soit John, que dirais tu de commencer par un petit mensonge pour voir si tu peux l'embobiner ? Contrairement au militaire des aveux complets n'iront pas dans ton sens vu que vous n'êtes pas en situation de crise*

Gray se racla la gorge, il ouvrait la bouche sans pour autant qu'un mot ne lui parvienne. Il devait faire vite avant que ce silence ne devienne trop long pour qu'un quelconque mensonge puisse marcher. Seulement que dire ? Il allait devoir y aller à l'improvisation.

-Je ... parlais ... tout seul, en effet ... J'essayais de m'entraîner afin de ... pour ... pour aborder quelqu'un de la colonie ...

*Et le petit John est devenu grand ! Voilà un bon mensonge que je n'ai même pas eu à te souffler, je suis si fier de toi. Mais donne lui un peu plus de matière à présent pour rendre la chose plus crédible.*

-Je ne suis pas ... vraiment doué pour ce qui est des interactions sociales. Or il ... et comme j'étais seul j'ai ... enfin voilà.

Même Grayson était surpris de son mensonge. Le plus beau dans tout ça c'était que ça expliquait à la fois le bafouillement et le temps de réponse, comme si il avait honte de s'être fait surpris en train de répéter devant la glace, même si il n'y avait pas de glace. Après à voir si son collègue allait être suffisamment dupe pour se laisser berner, son excuse n'aurait notamment aucun effet si il avait entendu sa conversation avec Harvey de plus tôt, lui prouvant qu'il ne parlait absolument pas de ça.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I just want you to feel better   Dim 4 Mar - 22:23

Gabriel n'avait pas réagi quand Grayson avait exposé sa théorie pour la deuxième fois. Tout se tenait, mais le ton de son jeune collègue lui déplaisait fortement. «  N'importe quel paléontologue aurait tout de suite envisagé cette piste, à moins d'avoir eu son doctorat dans une boite de céréale » Mais quel jeune con que de lui parler ainsi. De là où Gabriel venait, il avait toujours été le meilleur, au sommet de la hiérarchie sociale pendant de nombreuses années et aujourd'hui, un jeunot venait et se permettait de lui parler sur ce ton. S'ils s'étaient connus en 2149, Gabriel aurait probablement fait de sa vie un véritable enfer. Mais il était à Terra Nova, aussi ravala-t-il sa fierté. Ce que le paléontologue avait dit était vrai, mais Gabriel n'y avait pas vraiment fait attention car il réfléchissait plus à un moyen de l'extraire de sa coquille que de découvrir la véritable identité du squelette qui reposait dans le laboratoire. Il ne réagit pas non plus car son collègue agissait d'une bien curieuse manière. L'épiant au coin de l'oeil, il pouvait voir que le jeune homme n'avait pas apprécié d'être contredit. « Bah, bien fait, ça t'apprendra à me parler comme ça. La prochaine fois tu te prends un os dans la gueule », pensa Gabriel.

Sa question suivante eut l'effet d'une bombe, sembla-t-il, sur son jeune collègue. Mais l'oeil observateur de Gabriel ne ratait rien, aussi remarqua-t-il le léger décalage entre la question et le sursaut de Grayson. Il n'avait pas sursauté au son de la question. Quelque chose s'était passé juste après... Mais quoi ? Il ne releva cependant pas, il attendait que l'explication vienne d'elle même. Pendant ce temps, le scanner était engagé et le squelette du grand carnivore passait sous les rayons X de la machine, ne pouvant plus cacher ses secrets à la technologie. Là où l'homme faillait, la technologie l'aidait. Puis la réponse sortie d'un Grayson plus perturbé que jamais. Les mots semblaient pas vouloir suivre le mouvement de sa bouche avant de devenir audible, lents, bafouillés mais surement calculés pensa Gabriel par la suite.

- Je ... parlais ... tout seul, en effet ... J'essayais de m'entraîner afin de ... pour ... pour aborder quelqu'un de la colonie … Je ne suis pas ... vraiment doué pour ce qui est des interactions sociales. Or il ... et comme j'étais seul j'ai ... enfin voilà.

Ce n'était pas vraiment la réponse que le paléontologue attendait. Gabriel était surpris devant l'honnêteté du jeune homme, mais en y repensant, il aurait été stupide de dire le contraire. Grayson avait été pris et il le savait, maintenant il essayait de se sortir de cette situation soit en y disant la vérité, soit en mentant. Et c'était la deuxième solution qu'il avait choisi pensait le paléontologue, et ce pour plusieurs raisons bien que le mensonge soit très bien trouvé, il devait le reconnaître. Il avait entendu indistinctement quelques bribes de paroles et cela n'avait pas eu l'air d'un texte répété mais plutôt d'un vrai dialogue, sauf qu'il manquait la réponse de l'autre interlocuteur. De plus, s'entraîner à parler requérait la présence d'un miroir. Se voir en train de parler, de répéter un texte qu'on avait appris et le réussir donnait davantage de confiance en soi, aussi le miroir était nécessaire quand la question de confiance en soi entrait en jeu. Enfin, il avait entendu deux morceaux de phrases plus qu'étranges pour aborder une personne. « Je t'ai perdu … plus je continue à te voir » Ce n'était pas des mots que l'on utilisait dans une conversation d'introduction, et encore moi avec l'emploi de la deuxième personne quand cette dernière vous était inconnue. Gabriel devait bien l'avouer, s'il n'avait pas entendu distinctement ce bout de phrase, il aurait pu croire très facilement au mensonge qui lui servait Grayson, mais malheureusement pour ce dernier, il avait bien entendu. Et ce mensonge ne fit qu'attiser la curiosité du paléontologue. Il se rapprochait de la faille, il le sentait.
Au même moment, la sonnerie qui annonçait la fin de scanner retentit, attirant l'attention des deux hommes et Gabriel fit apparaître l'image du dinosaure reconstitué. En effet, c'était bien un dinosaure de la famille des Spinosaurus, cela ne faisait aucun doute. Mais comme l'avait bien fait remarquer son collègue, le spécimen était plus petit, mais quand même plus grand qu'un Empirosaure. Dans le futur, les squelettes de Spinosaures avaient très rarement été trouvés complets, aussi avaient-ils dû mélanger plusieurs squelettes pour recréer un spécimen entier, notamment pour les Spinosaurus Marrocanus dont les informations sur cette sous-espèce étaient très peu nombreuses. Peut-être avaient-ils affaire à une sous-espèce de cette espèce là. Gabriel se tourna vers son collègue, lui demandant son avis. Il n'allait plus prendre le risque de passer pour un paléontologue de seconde classe tout ça parce qu'il était plus intrigué par l'homme que par le dinosaure pour une fois.
Il gardait à l'esprit ce que ce dernier lui avait dit. Il en était certain, le jeune effronté lui mentait. Non seulement il se permettait de le prendre de haut, mais en plus il lui mentait. Dans d'autres situations, Gabriel aurait inversé les rôles et aurait pris plaisir à torturer sa jeune victime mais il se rappela que c'était plus un mécanisme de défense qu'autre chose, un mécanisme qu'il avait maintes et maintes fois utilisés. Il restait à savoir maintenant s'il lâchait ce qu'il savait maintenant, ou s'il maintenait l'ambiance suspicieuse pour faire stresser le jeune homme et le pousser à se révéler. L'impatience prit le dessus.

- Ah bon ? Tu te présentes aux gens en leur disant que tu les as perdus mais que tu continues toujours à les voir ? Voilà une façon bien particulière de se présenter.

Gabriel avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, mais une plaisanterie qui cachait quelque chose de plus, une plaisanterie qui en disait long sur ce que Gabriel savait. Ce dernier fit le tour de la table, allant ausculter les os de la cage thoracique face à Grayson, ainsi il pourrait l'épier facilement à travers les ossements.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I just want you to feel better   Dim 11 Mar - 16:24

Une sonnerie retentit, c'était celle du scanner qui annonçait que sa tâche était terminée. Sur le coup Grayson remercia ce signal sonore qui mit fin au malaise de la question de son collègue et reporta leur attention sur leur travail. Il espérait que ça durerait et que son mensonge avait été suffisant pour combler la curiosité de l'autre paléontologue. Une image holographique du squelette du dinosaure s'afficha, d'abord en pièce comme il létait sur les établis puis, après quelques réglage, complètement assemblé, faisant clairement apparaître son appartenance a la famille des spinosaurus. Ainsi il devenait beaucoup plus simple d'analyser ce spécimen maintenant qu'ils pouvaient jouir d'un visuel complet et maniable. Son collègue se tourna vers lui et lui demanda son avis concernant sa possible affiliation avec le spinosaurus maroccannus. L'idée n'était pas mauvaise, cependant il lui répondit qu'il n'avait pas encore assez de données pour avoir un véritable avis sur la question.

Finalement ce petit moment de paix fut de bien courte durée. En effet voilà que déjà Gabriel revenait à la charge à propos de ce moment où il avait parlé avec Harvey. Cependant cette fois c'était plus compliqué, car au vu des dire de son collègue il semblait qu'il avait pu entendre des bribes de la conversation, ce qui invalidait son mensonge précédent, du moins tout semblait le dire. Grayson se figea, ne sachant comment réagir pendant que l'autre homme c'était mit de l'autre côté de la table.

*Il est encore temps John, il y a tant de façon de le faire disparaître. Quand au fait de justifier ton acte, facile, par exemple la légitime défense, tu pourrais dire qu'il était un espion Sixers, que tu l'as découvert et qu'il a voulu te faire taire !*
Ce fut Harvey qui, comme toujours, fit son apparition au moment ou Grayson en avait besoin, même si il se refusait à l'avouer. Cependant cette fois sa tenue était plus noir que jamais, ressemblant à l'armure d'un soldat de Terra Nova mais penchant beaucoup plus vers la science fiction, sans compter ce masque étrange qu'il portait.
-...
*Bien, vu que tu ne semble toujours pas décidé, je vais t'aider encore à cacher la vérité, mais viendra un moment où tu n'auras plus d'autres choix. Bien commençons, répète après moi : C'est un peu gênant.*
-C'est un peu gênant ...
*Il ne s'agit pas d'un inconnu, mais de quelqu'un qui a beaucoup compté.*
-Il ne s'agit pas ... d'un inconnu, mais de quelqu'un qui a beaucoup compté.
*Mais à la mort de mon frère ça c'est mal fini et je le regrette à présent*
-Mais à la mort de mon ... Quoi ?
*Idiot ! Ne soit si choqué ! Il ne manquerait plus que tu oublis que je suis mort. Maintenant termine la phrase, vite, et ajoute : Du coup j'aimerais bien voir si il y a moyen qu'il me donne une seconde chance.*
-Euuuh pardon, moment d'égarement, je disais donc qu'à la mort de mon ... de mon frère ... ça c'est plutôt mal fini et je le regrette à présent. Du coup j'aimerais voir si il y a moyen qu'il m'offre une seconde chance.

Finalement Grayson se concentrant sur son PDA en essayant d'ignorer Gabriel. Il se sentait de plus en plus mal à l'aise, oppressé, comme piégé dans une salle d'interrogatoire en sachant pertinemment qu'il ne pourrait pas cacher son secret encore bien longtemps. Il n'aimait pas ça, il avait envie de prendre la fuite mais cela aurait été trop suspect, il avait envie que Harvey soit là pour l'aider, le vrai Harvey, tellement qu'il s'accrochait à cette hallucination. Mais par contre ce qui était loin d'être rassurant c'est que plus il se trouvait dans ce genre de situation, plus il envisageait de suivre les conseil de ce Harvey, un jour il risquerait de faire une bêtise, le genre de bêtise que l'on ne peut rattraper. Finalement, dans un acte désespéré vis à vis de la situation Grayson se mit à piquer une crise.

-D'un côté en quoi ça te regarde ?! Pourquoi cet interrogatoire ?! On ne se connaît pas et au fond tu ne le veux pas ! Tu es comme tout les autres, je ne suis qu'une curiosité qui n'est là que pour vous amuser ! Laisse moi tranquille !

Il renversa les instrument qui se trouvait devant lui d'un violent geste du bras avant de se retourner et de s'appuyer contre l'établit qui se trouvait face au mur, tournant le dos à son collègue et serrant les poings pendant qu'il luttait pour ne pas craquer et chialer comme un gosse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I just want you to feel better   Mar 17 Avr - 6:40

La situation était devenue tendue, Gabriel pouvait sentir l'électricité dans l'air. Une telle tension n'était pas normale, Grayson avait forcément quelque chose à cacher. Au bout d'un moment, son collègue lui répondit. Lentement, marquant une pause entre chaque phrase, mais d'un coup il cria, comme horrifié par ce qu'il venait de dire. Gabriel commençait à se poser des questions. Peut-être aurait-il mieux fallu qu'il le laissât tranquille dans sa solitude. On était bien seul parfois, et peut être avait-il troublé la tranquillité du jeune homme. Mais il agissait très bizarrement. Grayson avait parlé comme s'il récitait un texte qu'on lui dictait sur le moment et quand il s'était rendu compte de ce qu'il disait, s'était arrêté brusquement, avec un cri de protestation. La situation était délicate, et Gabriel s'inquiétait un peu, autant pour lui que pour son collègue.

Il avait les yeux fixés sur le jeune homme, mais le regard vide, perdu dans ses pensées. Le garçon manquait cruellement de confiance en lui et se comportait comme un enfant, un enfant qui connaissait ses leçons quant aux dinosaures, et qui n'aimait pas qu'on lui dît qu'il avait tort. Capricieux ? Non, Gabriel ne le pensait pas ainsi. C'était autre chose. Toujours rabaissé et mis de côté par rapport à son étrangeté (Gabriel ne savait pas depuis combien de temps le garçon était ainsi, ou s'il l''avait toujours été ...), il ne supportait probablement pas qu'on le contredît sur le seul sujet qui le passionnait et qui, quelque part, le lui rendait tout autant. Après tout, les fossiles ne le jugeraient jamais.

Soudain, le pire sembla se produire, tirant Gabriel de sa rêverie. Sous ses yeux, Grayson, qu'il venait juste de comparaitre à un enfant, piqua une crise, laissant éclater sa colère et ce que semblait refléter ses yeux, son désespoir. « D'un côté en quoi ça te regarde ?! Pourquoi cet interrogatoire ?! On ne se connaît pas et au fond tu ne le veux pas ! Tu es comme tout les autres, je ne suis qu'une curiosité qui n'est là que pour vous amuser ! Laisse moi tranquille ! » Le paléontologue le regarda, hébété. S'il venait tout juste de le comparaitre à un enfant, il ne s'était pas attendu à le voir craquer comme tel. Son collègue avait envoyé tout le matériel en l'air et lui tournait maintenant le dos. Il tremblait de rage, de désespoir et de haine. Non, Gabriel n'était pas comme les autres. Il voulait s'en démarquer, et c'était pour ça qu'il l'avait poussé à bout. Il n'aurait même pas fait attention à son jeune collègue s'il avait voulu rester comme les autres.

- C'est donc de ça qu'il s'agit... Écoute-moi, dit-il, tout en prenant une chaise le plus loin possible du dinosaure, il valait mieux éviter qu'il ne s'en prenne aux ossements. Tu sais, j'ai été comme toi une fois, mis au banc de la société. Tout le monde me regardait de haut, murmurait et riait quand je marchais dans la rue. Tout ça parce que j'étais le fils gay d'un père qui avait déshonoré sa famille. A l'époque, ça semblait être la fin du monde, mais en fait non.. On grandit, on s'endurcit, on passe à autre chose et on ne fait plus attention à ce qu'ils disent. Quand j't'ai vu comme ça, tu m'as rappelé moi plus jeune, et j'ai pas envie que ça t'arrive. On m'a tendu la main, je te tends la mienne. Alors si, je veux te connaître. On est collègue de boulot, tu es un bon paléontologue qui a besoin de s'affirmer autant dans ton métier que dans ta vie personnelle, et j'ai envie de t'aider.

Gabriel marqua une pause dans l'attente d'une réaction de Grayson. Il se sentait mal pour lui. Il se rappelait encore la blessure qu'il avait subi, les humiliations, les ragots, les regards. Mais il était supérieur à tout ça. Même chez les riches il y avait une hiérarchie et toutes ces petites gens toutes aussi banales les unes que les autres ne lui arrivaient pas à la cheville. Et ici, ce n'était pas vraiment différent. Il n'y avait plus d'écart de richesse comme il en avait connu, mais les gens gardaient ce même vice pour les ragots et les rumeurs, l'exclusion. C'était dans la nature humaine, on ne pouvait rien faire d'autres que s'élever pour dominer cette marmaille de bouches et d'oreilles indiscrètes. C'était ce qu'il avait fait. Il était monté si haut sur son piédestal qu'il avait cessé de les voir qui s'agitaient autour de lui et avait commencé à vivre enfin pleinement sa vie et son homosexualité.

Il retourna à l'étude du squelette, guettant patiemment son collègue. Il lui avait offert une opportunité pour parler, la balle était à présent dans son camp. S'il décidait de ne pas parler, alors Gabriel se retirerait et saurait à quoi s'en tenir désormais. Mais il espérait qu'il n'en serait pas ainsi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: I just want you to feel better   Jeu 12 Juil - 17:02

Grayson, à l'aide d'Harvey, avait tenter de se justifier, de cacher la vérité. Mais tout ceci n'était pas dans ses habitude, il n'avait jamais eu à faire ce genre de choses dans le passé, c'était bien plus qu'il ne pouvait gérer. C'est pour cette raison qu'il se mit à éclater, perdant le contrôle de lui même et envoyant tout valser dans un discours déchirant. Il n'osait plus se retourner, il avait peur de croiser le regard de son collègue après avoir fait une scène pareille. Il n'avait qu'une envie, courir loin d'ici et s'isoler en espérant qu'à son retour le monde soit un peu meilleur, mais c'était chose impossible, au contraire cela ne créait que plus de problèmes.

*Félicitation John ! Là on peut dire que tu as dû apaiser ses soupçons !* L'ironie d'Harvey résonnant dans le crâne de Gray.

Il avait envie de lui hurler de la fermer, de le laisser tranquille, mais c'était impossible. Il ne ferait que passer encore plus pour un fou, et puis surtout il ne voulait pas qu'il le laisse tranquille, il ne voulait pas qu'il disparaisse, il avait encore trop besoin de lui, il n'était pas sûr de pouvoir y arriver sans lui. De ce fait il se contenta de serrer le poing furieusement, le visage en larme mais se retenant du maximum qu'il pouvait pour ne pas pleurer ou du moins pas audiblement.
C'est alors que la voix de Gabriel se fit entendre. Ce dernier tenta d'apaiser la situation, sortant de belles paroles et parlant de son passé pour lui faire comprendre qu'il savait ce qu'il traversait. Le jeune homme était touché par la tentative de son collègue, mais il était tellement loin de la vérité, son problème n'était pas comparable à un rejet dû a une sexualité qui dérange ou même parce que les gens le trouvait bizarre et en profitait pour se moquer de lui, c'était bien pire que ça. Il vivait un rêve, un rêve partagé et celui ci s'était envolé à quelques jours de sa réalisation. Il y avait tout perdu, à la fois son rêve mais aussi un frère et sa santé mentale. La seule personne qui n'avait jamais compté pour lui avait disparu et avec tout les espoirs de Grayson d'être véritablement heureux. Il avait vraiment perdu pied, il ne contrôlait plus rien, il ne gérait plus rien, il s'était refermé sur lui même au point de presque arrêter de s'accrocher à la vie. Mais c'est là qu'il avait surgit, cette hallucination, ce Harvey qui n'était pas vraiment Harvey, pour autant ça avait été suffisant pour que le jeune homme accepte son existence, ayant bien trop besoin de lui mais s'enfonçant par la même occasion dans la folie et redoutant que quelqu'un découvre la vérité. Qui donc pouvait comprendre cela ? Ce n'était pas possible.

*Comme c'est mignon, il essaye de te réconforter ! Mais il n'a même pas gratté la surface de ce qui t'arrive réellement. De plus il me fait bien rire, son argument pour justifier son intérêt pour toi est qu'il est ton « collègue de boulot ». On aura fait largement mieux. Cependant j'y vois une magnifique opportunité, tu pourras lui raconter n'importe quoi à présent qu'il pensera que tu es sincère. Bien sûr il faut la jouer finement John, et pour ça rien de mieux que de lui dire la vérité en omettant certains passages, je te fais confiance, ne me déçois pas.*

Harvey n'avait pas tord, du moins c'est ce que Grayson pensait, si il jouait bien ses cartes il avait moyen de se sortir de cette situation avec un protecteur tout en gardant son secret. C'était ce qu'il y avait de mieux à faire, les autres options étant pleines de failles ou trop radicales. Il se sécha rapidement les yeux et se retourna pour faire face au grand brun. Toujours adossé à l'établit contre lequel il était, il regardait le sol, ayant toujours des difficulté à croiser son regard. D'un voix faible mais audible, il commença alors à parler.

-Écoute je ... je m'excuse pour ce que j'ai dit et ma réaction déjà, ce n'était pas justifié. C'est juste que ... juste que ça n'a pas été vraiment facile depuis qu'Harvey est partit. Je me suis renfermé sur moi même, j'ai commencé à parler comme si il était toujours là pour me rassurer. Au final on me prend pour un fou, on me traite comme un fou et au final j'agis comme un fou. Je pensais vraiment que Terra Nova serait un nouveau départ, mais c'est un nouvel enfer, j'en ai marre ...
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I just want you to feel better   

Revenir en haut Aller en bas
 

I just want you to feel better

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra Nova ::  :: « Science & Research Sector » :: Les Laboratoires-