AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Staff de Terra Nova vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de fin d'année I love you
Nous sommes début Avril 2149 dans le RP.
Pour ouvrir un RP, postez ce formulaire dans un premier post.
:excited: ALLEZ LES ENFANTS ON VOTE POUR LES TOP SITES ! :excited:

Partagez | 
 

 C'est humide par ici !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité




Invité


MessageSujet: C'est humide par ici !    Jeu 16 Fév - 18:30



C'est humide par ici..
Gabriel A. Thorne & Wednesday Beat


→ Type de RP: Privé
→ Noms des participants: Gabriel A. Thorne & Wednesday Beat

→ Date et heure du RP: Avril 2149, en milieu d'après midi.
→ Climat: Ensoleillé, pas de nuages ni de vent.

→ Intrigue en cours: S'il y en a une.





(c) Code par Beylin

Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: C'est humide par ici !    Jeu 16 Fév - 18:31

Wednesday en avait assez. Cela faisait deux heures qu’elle était assise à sa table, en train de faire semblant d’écouter son professeur. Elle ne savait même pas sir quoi portait la leçon. Le sujet lui était totalement inconnu. Elle pensait à autre chose. Quelque chose de bien différent de n’importe quels cours de Trigonométrie ou sur la Seconde Guerre Mondiale de 1939. Qu’est ce qu’elle en avait à faire du cosinus, du sinus ou même des Lois de Nuremberg ! Elle avait eut lieu il y a trois cent ans cette guerre! La jeune fille soupira en regardant l’heure sur l’horloge clouée juste au dessus du tableau. Elle fixa l’aiguille des minutes qui avançaient à une lenteur exaspérante. Ce n’était pas possible, quelqu’un l’avait truqué cette fichue pendule ? Il y a cinq minutes, elle avait regardé l’heure et à présent l’aiguille n’avait avancé que de quelques centimètres, à peine. Wednesday laissa échapper un soupir suffisamment sonore pour que la classe entière –professeur compris- l’entende. Non de Dieux que c’était long... Elle n’en pouvait plus. Elle commença un pendu avec son voisin de gauche. Il en avait marre lui aussi. Comme d’habitude, elle perdit la partie. Boudeuse, elle se détourna de son ami après lui avoir lancé un sourire complice. Il était gentil ce Simon, elle l’aimait bien. Ils allaient souvent ensemble de l’autre côté de la clôture. La clôture… Wednesday ne comptait plus le nombre de fois où elle l’avait franchie. Bon, elle était plus prudente et puis sa rencontre avec le faucheur mais rien au monde ne pourrait l’empêcher d’explorer son nouveau monde. La jeune fille posa les pieds sur sa chaise et posa son menton sur ses genoux. Les yeux mi-clos, elle attendit, écoutant d’une oreille seulement ce que leur professeur leur disait.

Enfin, la sonnerie annonçant la fin des cours retentit, tirant Wednesday de sa douce torpeur. Elle avait encore faillit s’endormir. Comme à son habitude, elle sortit la première de la salle de classe alors que les autres étaient encore en train de ranger leurs affaires dans leur sac. Libérée et sûre d’elle, la jolie brune courut gaiement jusqu’à son logement, numéro 7 quartier Sud. Elle le partageait avec Damian C.N Sheldon. Elle l’adorait, il était relativement cool avec elle. Il la laissait respirer, contrairement à son père. Une fois chez elle, elle déposa son sac sur son lit et déposa un mot pour son colocataire. « Je rentre tard, ne m’attends pas, à demain, Wed xoxo ». Elle passa à la cuisine prendre une pomme et quitta avec hâte sa maison. Elle galopa vers la clôture, là où elle savait qu’elle pourrait la franchir sans être vue par un soldat de Washington. Ils étaient assez sympas avec elle d’ordinaire, mais il suffisait qu’elle tombe sur un moins sympas, et elle était cuite.

Quelques instants plus tard, Wednesday marchait d’un bon pas au milieu de la forêt. Elle était tellement heureuse, une fois en dehors de cette clôture. Elle était dans son élément dehors. La jolie brune continua à avancer pendant quelques minutes, en croquant dans sa pomme. Le fruit était délicieux, croquant et juteux à souhait. Elle allait dans un endroit qu’elle adorait : les sources chaudes. Elle leva les yeux vers le ciel, il n’y avait pas un seul nuage à l’horizon, le soleil tapait sur la tête de la jeune fille, il n’y avait pas un seul coup de vent. Wednesday arriva rapidement aux sources. Elle s’assit aux bord de l’eau, ôta ses chaussures et, étant en short, plongea les jambes dans l’eau, les fesses posées sur le rebord. Elle était bien comme ça, les jambes au chaud, les fesses au sec. Elle avait son maillot de bain, elle se baignerait peut-être plus tard mais pas maintenant. Avant, une clope. Elle sortit son paquet de sa poche et s’alluma une cigarette. Elle resta une bonne dizaine de minutes ainsi, les yeux fermés. Elle écoutait les bruits de l’eau, des oiseaux. Elle entendit également des bruits de pas, quelqu’un approchait. Wednesday ouvrit les yeux d’un coup. Sur ses gardes, elle demanda d’une voix forte et sûre d’elle : « Qui est-là ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: C'est humide par ici !    Ven 17 Fév - 13:44

C'en était assez pour aujourd'hui. Depuis huit heures du matin, il essayait de remonter la piste des prédateurs, analysant tout ce qu'il pouvait trouver : carcasses d'herbivore, excréments, empreintes de pas,... Ce n'était pas aujourd'hui qu'il trouverait les Carnos qui tournaient autour de la colonie. Il voulait leur implanter une puce électronique. De ce fait, il serait non seulement capable de tracer tout ses déplacements pour effectuer une carte précise de leurs territoires mais en plus, cela permettrait aux militaires de les éviter plus facilement pendant leurs déplacements.
Gabriel se releva, les traces de Carnotaurus au sol indiquait que le spécimen s'était dirigé vers le Nord. Quelle heure était-il ? Seize heures. Il marqua ses notes sur son carnet. Il se retourna vers l'équipe de militaire qui l'accompagnait : « On remballe ! Si on va au Nord, on rentrera jamais avant la nuit, et on deviendrait des cibles privilégiées. » Sans un mot, les gardes s’exécutèrent. Gabriel aimait bien ce contrôle qu'il avait sur eux pendant ses missions. Il repensa à cette rivalité qui opposait les scientifiques aux militaires. Ces derniers, si sûr d'eux, pensaient que les scientifiques ne pouvaient pas survivre dans la jungle. Pourtant c'était bien le contraire. Il ne suffisait pas d'être armé pour survivre en milieu hostile. Le connaître et le comprendre était la clé. Quelle plante ne pas toucher, quels animaux éviter, et ce n'était pas toujours les plus gros qui étaient les plus dangereux. Beaucoup de soldats étaient déjà mort pour avoir touché une plante vénéneuse ou pour être tombé sur des insectes tout aussi dangereux qu'un Nykoraptor.
Accompagné de ses compagnons, Gabriel prit la direction de la colonie dans son Rover, à l'Est. Il roulèrent en silece pendant un long moment, il s'était bien éloigné de la colonie. Gabriel préférait quand Erza venait en mission avec lui, c'était tellement plus drôle. Mais là, elle était occupée ailleurs. Il sortit de ses pensées et reconnu les environs pendant qu'ils roulaient. Ils n'étaient plus loin de la colonie, mais juste avant il y avait les sources chaudes. Arrivé tout prêt, il arrêta son véhicule. «  Je vais faire une pause aux sources chaudes, vous pouvez rentrer vous. Je traînerai pas, puis je suis armé. »

Armé de son Sonic Pistol, Gabriel quitta le véhicule et partit en direction des sources après avoir vérifié que ses gardes étaient bien partis. Il avait passé une longue journée à se baisser toutes les cinq minutes, il méritait bien une petite pause aux sources chaudes. Il rentrerait vite, car les sources se trouvaient près du territoire des Slashers, et bien qu'il connaissait ses bêtes parfaitement, il préférait quand même éviter de tomber nez à nez avec eux. «  Quoique... Je leur piquerais bien une de leur queue tiens !» Au même moment, il entendit un hurlement au loin. Probablement un hurleur. Il continua son chemin vers les sources. Une odeur attira son attention. De la fumée de cigarette ? Quelqu'un se trouvait déjà aux sources. Il avança doucement, mais une brindille craqua sous son poids.

- Qui est là ?
- Tu devrais éteindre cette chose, ça pourrait attirer des carnivores..

Gabriel observa la jeune fille. Elle était probablement encore à l'école. Le paléontologue enleva ses chaussures, releva son pantalon et s'assit à côté d'elle, les jambes dans l'eau aussi. Il n'allait pas lui demander la raison de sa présence, il la connaissait que trop bien. L'appel de l’extérieur, ce sentiment de liberté, les sources chaudes, la beauté de la faune et de la flore, autant de raisons d'être dehors plutôt que de rester enfermé à faire des devoirs. Il regarda la jeune fille qu'il sentait méfiante.

- Ne t'inquiètes pas, je ne vais te pas te dénoncer. Je veux juste savoir qui tu es. Moi je m'appelle Gabriel Thorne, je suis paléontologue.


Dernière édition par Gabriel A. Thorne le Lun 5 Mar - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: C'est humide par ici !    Dim 19 Fév - 17:26

Wednesday attendit en silence, aux aguets. Son cœur battait à deux cent à l’heure. Cela pouvait être n’importe qui. Un soldat de Kordsmeier, ou même un sixers ! N’importe qui. Ami ou ennemi ? Voilà la question que se posait la jolie brune en ce moment même. Elle tira sur sa cigarette, avala la fumée et la recracha quelques secondes plus tard. Mmh. Ce n’était vraiment pas la première fois qu’elle croisait un humain lors de ses escapades, mais avant de découvrir l’identité de la personne, elle stressait toujours. Dieu seul savait ce qui lui arriverait si quelqu’un avec de mauvaises attentions la trouvait seule ici. Rapidement, elle devina une silhouette d’homme à travers les arbres. Une homme d’une bonne vingtaine d’années avança doucement vers elle. « Tu devrais éteindre cette chose, ça pourrait attirer des carnivores..» Wednesday l’observa longuement enlever ses chaussures, releva le bas de son pantalon puis savoir à côté d’elle les jambes plongées dans l’eau des sources chaudes jusqu’aux genoux. La jeune fille ne décela aucune trace de méchanceté ou de quelconque points négatifs chez lui. Il avait un visage gentil, et des yeux d’un bleu magnifique. C’était un homme très beau. « Ne t'inquiètes pas, je ne vais te pas te dénoncer. Je veux juste savoir qui tu es. Moi je m'appelle Gabriel Thorne, je suis paléontologue. » Wednesday lui sourit. Elle n’était pas inquiète. De toute façon, elle était très douée pour amadouer les gens. Plusieurs fois, on l’avait menaçée de prévenir les autorités de ses escapades hors de la colonie. Elle savait toujours se débrouiller pour éviter les problèmes. Gabriel. La jeune fille adorait ce prénom. Elle le trouvait doux. Paléontologue. C’était quoi ça déjà ? C’était pas la science qui étudiait les restes fossiles des êtres vivants du passé ? La jeune fille porta sa cigarette à sa bouche, tira une dernière bouffée avant de la mettre dans son mouchoir usagé. Elle fumait certes, mais hors de question de polluer Terra Nova, de ses vieux mégots. Elle respectait plus que n’importe quoi sa nouvelle Terre. Wednesday mit son mouchoir dans sa poche, celle ou il n’y avait pas son paquet et releva les yeux vers le beau gosse aux yeux bleu.

« J’ignorais que la cigarette attirait les carnivores. Vous en êtes sûr ? Vous permettez que je vous tutoie ? J’aime pas vouvoyer. J’ai l’impression de parler à des profs ou à des vieux. » Wednesday sourit à Gabriel. Maintenant elle se souvenait, elle l’avait déjà croisé plusieurs fois dans la colonie, mais n’avait jamais eu l’occasion de lui adresser la parole. Occasion qui se présentait aujourd’hui. « Enchantée Gabriel. J’adore ce prénom, si j’avais un fils, je l’appellerais comme ça. Ou Simon, je sais pas trop, bref. Moi c’est Wednesday Beat, mais appelez moi Wed, je préfère. »

Un long hurlement se fit entendre. La jolie brune ne broncha pas. C’était une habitude désormais les cris des dinosaures. Tant qu’il n’était pas en face de vous, il ne pouvait pas vous faire de mal !

« Ca vous dit une petite baignade ? Vous avez votre maillot j’espère ?

Sans attendre de réponse, la brunette retira son short puis son tee-shirt et rentra dans l’eau en douceur pour ne pas éclabousser Gabriel qui était toujours habillé. Elle était chaude, très chaude. Presque autant que l’eau de la douche. C’était agréable parce qu’il ne faisait pas très chaud, lais lors des canicules, Wednesday préférait de loin aller au lac ou même à la mer. Elle était à moins d’un mètre de Gabriel, se tourna vers lui pour l’écouter.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




Invité


MessageSujet: Re: C'est humide par ici !    Mar 21 Fév - 1:59

- On ne sait pas si ça les attire vraiment, mais les odeurs qu'ils ne connaissent pas peuvent les pousser à être curieux. Donc simple mesure de précaution. Et je t'en prie, tu peux me tutoyer

Gabriel pouvait lire la méfiance sur le visage de la jeune fille. Quoi de plus normal ? Elle n'était pas supposée être là et venait de se faire attraper par un scientifique. Elle avait eu de la chance que ce soit lui qui soit tombé sur elle. Si un des gardes l'avait suivi, elle aurait eu de sérieux problèmes.

- Enchanté Wed. Merci. Ton prénom est pour le moins curieux ! Sais-tu d'où il vient ?

Un autre hurlement se fit entendre. Wednesday ne broncha pas, Gabriel, lui, se tourna un peu. Il lui semblait plus près. Foutu hurleur. Il regarda sa montre, c'était bientôt l'heure de rentrer avant qu'il ne soit en danger. Mais à peine avait-il relevé les yeux que la jeune fille était déjà en maillot au milieu de la source, lui proposant de se baigner. C'est à ce moment là qu'il trouva sa rencontre inopportune, il n'avait pas de maillot sur lui, et à vrai dire, il avait pensé prendre un bain nu dans les sources chaudes, histoire d'être complètement détendu. Il regarda la jeune fille nager délicatement. Ses projets tombaient à l'eau. Il se leva, retira son haut et son pantalon puis rentra dans l'eau. Heureusement que son boxer était noir, et il se dit que cela ne choquerait pas sa nouvelle amie car, entre un boxer et un maillot pour homme, il n'y avait pas de différences.
L'eau était brûlante. Gabriel avait la peau sensible, mais il s'habituait vite. Bientôt, il nageait librement au milieu de la source avant de se trouver un rocher qui pouvait lui servir de siège sous l'eau et ainsi se reposer. Qu'est-ce qu'il était bien là, il pourrait y rester des heures et des heures. Il sentait chaque nerf, chaque muscle, chaque nœud se détendre dans son dos. Il devait faire attention à l'heure. Les sources chaudes étaient un endroit dangereux ! On pouvait facilement s'oublier dans ce bain brûlant et la nuit vous tombait dessus sans prévenir, vous mettant dans le plus grand des dangers. Il avait déjà entendu des histoires. Des colons qui avaient fait duré leur sortie un peu trop longtemps. Le lendemain, on avait juste retrouvé un membre de l'un d'entre eux qui flottait.
Il fut sorti de sa rêverie par Wednesday qui l'avait éclaboussé. Il la sonda du regard. C'était comme si elle le défiait de voir à travers elle. C'était une jeune fille qui faisait ce qu'elle voulait, courageuse et qui refusait probablement l'autorité, autrement elle n'aurait pas pris le risque de venir ici. Elle devait être intelligente aussi, il le sentait. C'était le genre de fille qu'il valait mieux avoir dans son camp à l'école. Enfin, c'était une très jolie jeune fille, il devait l'avouer.

- T'as une idée de ce que tu veux faire plus tard Wed' ? En tout cas, je ne te vois pas rester dans la colonie. Il faudra que ce soit un métier en rapport avec l'extérieur.

Un hurlement de plus, qui lui semblait cette fois encore plus proche. Il commençait à s'inquiéter. Cela ne ressemblait en rien à un cri de hurleur, mais plus à un de ces maudits prédateurs à la queue encore plus tranchante qu'une griffe de Vélociraptor. Il sortit rapidement de l'eau, remettant ses vêtements sur sa peau mouillée, cela ne l'importait peu. Il fouilla ses poches dans lesquelles il ne trouva que l'arme qu'il avait emprunté. Pas de radio. Ils étaient seuls, et ils allaient devoir rentrer rapidement à pied sous peine de passer la nuit à la belle étoile, poursuivie par une bande de raptors. Il se retourna vers la source pour faire signe à la jeune fille de sortir. Elle n'avait pas bougé, et semblait être nullement dérangée par le cri des prédateurs en approche. Ils devaient avoir senti la cigarette. Un autre hurlement la fit sursauter, beaucoup plus proche, trop proche même. A ce moment-là elle sortit de l'eau précipitamment et se rhabilla. Gabriel regarda en l'air, il ne pouvait voir le soleil, mais il le devenait bas. C'était le moment préféré des Slashers pour entrer en chasse.
Il fallait qu'il rentre rapidement. Malencontreusement, Gabriel ne connaissait que le chemin officiel qui leur ferait faire un long détour et ferait d'eux des proies faciles sur les routes dégagées. Il allait devoir se fier à la jeune fille, c'était elle qui connaissait le chemin le plus court qui reliait la colonie aux sources, à travers la jungle. Il sentait cette confiance en elle, mais cela n'était pas assez pour rendre l'idée plus confortable.

- Ramène-nous vite à la colonie avant que l'on finisse dans le ventre d'un de ces monstres ! , dit-il à Wednesday, enlevant le cran de sécurité de son Sonic Pistol.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: C'est humide par ici !    

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est humide par ici !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Roche Humide implantée?
» Votre atelier...
» retour de DRAGOON 2010
» [Nouvelle Règle] Baril de Poudre noire
» Waaagh de voleurs de poules (CDA intraclub)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra Nova ::  :: « Water Expanses » :: Les Sources chaudes-