AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Staff de Terra Nova vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de fin d'année I love you
Nous sommes début Avril 2149 dans le RP.
Pour ouvrir un RP, postez ce formulaire dans un premier post.
:excited: ALLEZ LES ENFANTS ON VOTE POUR LES TOP SITES ! :excited:
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Wish You Were Here [pv Raphaël M. Jones]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


avatar



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

MessageSujet: Wish You Were Here [pv Raphaël M. Jones]   Jeu 28 Juin - 22:11



Wish You Were Here
Quoi qu'il nous arrive, je veux que tu sois présent.


→ Type de RP: Privé
→ Noms des participants: Raphaël M. Jones & Savanna C. Evans

→ Date et heure du RP: Juin 2149
→ Climat: Il fait tiède. Le ciel est dégagé pour laisser la lune éclairer l'obscurité.

→ Intrigue en cours: Nope





(c) Code par Beylin



Dernière édition par Savannah C. Evans le Jeu 28 Juin - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


avatar



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: Wish You Were Here [pv Raphaël M. Jones]   Jeu 28 Juin - 22:13

Il y a un début à tout. D’abord, il y a eu l’intervention de ce soldat dans ma vie. Il était mon confident. J’étais vraiment lié à lui. C’était un vrai ami. Je pouvais compter sur lui. Je pouvais compter sur lui pour me soutenir. Je lui racontais ma vie ou ma journée. C’était mon coéquipier ? Savannah se comportait toujours aussi inconsciemment. Elle avait accumulé beaucoup de fatigue. Elle rentrait le soir pour retrouver son chéri. Cela devait faire 3 mois qu’elle était avec lui ? C’était vraiment super. C’était vraiment le pied. Chaque moment était vraiment parfait. Enfin, ce n’était pas un avis partagé. Savannah s’était prise la tête avec lui, ce soir là. Pourquoi ? Il leur fallait des fois de peu pour lancer une engueulade. Notre demoiselle était souvent fatiguée du coup, elle pouvait devenir assez casse-pied. Raphaël lui disait de se reposer un peu, mais, étant têtue. Elle repoussait à chaque fois son côté protecteur. D’ailleurs, ça partit en feu d’artifice quand elle lui répondit que son coéquipier s’occupait très bien d’elle ! Elle pensait dans le sens qu’il la ménageait. Mais il n’y avait pas que ça… C’était vrai, qu’elle avait mis un peu de côté leur relation. Elle accordait plus d’importance à sa mission avec cet homme. Sa voix trembla au bout d’un moment pour finalement pour conclure cette dispute qui rimait à rien.

« C’est puéril, Raphaël ! Tu sais très bien que je n’aime que toi ! »

Cela n’arriva pas à calmer tout le monde pour autant. Au bout d’un moment, tout commença à tourner autour d’elle. Elle cligna des yeux. Elle sentit un frisson lui parcourir tout le corps. Les mots de Raphaël n’atteignait plus tellement mon cerveau. Elle posa sa main sur la chaise pour regarder par terre. Les mots ressemblaient à un bourdonnement. Elle sentit perdre pied perdre connaissance. Quand elle rouvrit les yeux, elle se redressa rapidement en sentant une pression dans le crâne. Elle mit sa main pour rechercher du regard Raphaël.

« Raphaël ? »

Elle le rechercha du regard pour le trouver sur une chaise. Elle se sentait soulager de le voir là à ces côtés. Un sourire s’installa sur son visage. Malgré la dispute qui venait de se passer, elle l’aimait toujours autant. Il lui fallut peu de temps avant qu’elle reparte à l’assaut. Elle ne comprenait pas qu’est-ce qui se passait… Savannah se posait plein de questions. Comment c’était arrivé ? Elle essaya de dire quelques choses. Il lui fallut quelques minutes, avant de pouvoir prononcer correctement sa phrase ?

« Je suis à l’infirmerie ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Je suis tombée dans l’inconscience ? Ça va toi ? »

Instinctivement, son bras se tendit vers lui pour lui prendre sa main, pour qu’il soit prêt d’elle. Savannah avait envie de l’avoir prêt d’elle, de pouvoir sentir ses bras contre elle et de sentir son odeur qui est vraiment réconfortant pour elle. Elle le pensait plus fort : Cette dispute était complètement inutile. C’était lui qu’elle aimait et il y avait aucun doute de son côté. Elle murmura une phrase assez auditible pour qu’il l’entende.

« Je te promets de faire des efforts. Je t’aime. Tu le sais, j’espère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


MessageSujet: Re: Wish You Were Here [pv Raphaël M. Jones]   Ven 29 Juin - 7:17

Je ne doutais pas de Savannah en soit, je doutais juste de sa capacité à juger les réactions. Elle était si… maladroite ? Qu’elle pourrait laisser penser n’importe quoi à n’importe qui. Et c’était justement ça le problème. Je m’inquiétais pour elle, j’étais médecin, qui plus est de terrain, je savais reconnaitre les signes évidents de fatigue et elle, elle s’approchait de l’épuisement. Pourtant selon elle ce n’était rien, elle ajouta même que son coéquipiers prenait soin d’elle. Et là, je ne sais pas si c’est ma fierté d’homme ou mon instinct de protection qui prit le dessus, mais je haussais le ton. J’avais l’impression qu’elle me reprochait d’être protecteur, j’avais l’impression qu’elle ne comprenait pas que depuis Sarah… Je ne voulais pas la perdre elle non plus. Je ne le supporterais pas.

Mais pour elle j’étais puéril. Et cette remarque eut le don de m’énervait un peu plus. Je n’étais pas du genre sanguin, ni agressif, mais j’avais besoin de la protéger, d’éviter qu’elle disparaisse. C’était viscérale, je n’y pouvais rien.

« Puéril ? C’est qui la personne qui refuse de prendre une pause ? »

Ça ne me dérangeait pas qu’elle fasse passer les missions avant moi, vraiment pas. Après tout je faisais passer mes expéditions avant elle aussi. Mais moi, je me reposais et j’évitais de trop tirer sur la corde, ce qu’elle ne faisait visiblement pas. La dispute aurait pu continuer un bon moment si je ne l’avais pas vu vaciller, si ses jambes ne s’étaient pas dérobées sous son poids. Me précipitant vers elle, je la retins afin qu'elle ne tombe pas au sol.

« Savannah ? Savannah ? »

Vérifiant rapidement son pouls, je constatais qu’il était plus qu’irrégulier, la prenant alors dans mes bras, je la portais jusqu’à l’infirmerie. J’étais paniqué, clairement, j’avais l’impression de revivre l’épisode avec Sarah. Si ça se trouve un anévrisme était là et on l’avait loupé lors des visites médicales. Mon esprit partait loin, vraiment, mais j’étais paniquée et ce fut davantage le cas lorsque je fus mis de côté, seul, dans l’attente. Plus d’une heure après notre arrivée, une infirmière revient avec Savannah et l’on fut placé dans une chambre de repos. M’avançant alors vers le médecin, je fus surpris de découvrir qu’il s’agissait de l’obstétricienne de la colonie et non un médecin normal. Bon, elle se chargeait des femmes, des enfants, mais sa formation initiale demeurait Obstétricienne.

« Qu’est-ce qu’elle a et pourquoi c’est toi sur le cas ? »

« Raphaël… »

Un ton protecteur, une main posait sur mon bras. J’avais peur, peur que Savannah soit vraiment malade. »

« Elle est dans un état de fatigue avancée et … »
« Je me tue à lui dire de ralentir, mais rien n’y fait ! … »
« … Et elle est enceinte Raphaël… »
« … Mais elle fait trop et … Quoi ?! »

C’était impossible, nous nous étions toujours protégé ! Et il était hors de question d’imaginer qu’elle est pu me tromper et faire cette erreur. Alors … Quelque peu perdu, je dus m’asseoir afin de retrouver mes esprits.

« On l’aurait vu avant … Aucune nausée, aucun vertige… Elle mangeait normalement, et son corps … Combien de temps ? Elle en est à combien ? »
« Trois mois. »
« On l’aurait vu ! »
« Son corps n’a pas conscience de sa grossesse, ça arrive. Maintenant elle va commencer à ressentir les effets, et malheureusement, nous ne pouvons pas pratiquer d’avortement, plus maintenant… »

Totalement perdu, je ne l’écoutais plus, je pense même que je ne remarquais pas son départ. La seule chose qui me tira de mon état fut le murmure de Savannah. Relevant les yeux, j’approchais la chaise du lit. Elle demanda alors si elle était à l’infirmerie, avant de s’enquérir de son état des événements. Saisissant ma main, je lui pris alors qu’elle me jurait de faire des efforts, qu’elle m’aimait et qu’elle espérait que je le sache. La gorge serrait, j’eus du mal à parler.

« Savannah … »

Ma voix n’était plus qu’un souffle brisait dans l’émotion.

« Tu vas être obligé d’en faire… écoute… »

Avalant ma salive, je n’étais pas certain quant à la marche à suivre, toutefois je devais lui dire. Car bien que je ne sois sans aucun doute loin d’être prêt à faire face à ça, je ne pouvais pas ne rien faire.

« Tu as fait un malaise d’épuisement Savannah provoquait par le fait que ton corps refuse quelque chose… On va trouver une solution, et je te promets de ne plus te remettre en question. Je t’aime, l’oublie pas et même si mon comportement actuel te cries le contraire, ne t’y fis pas… »

Il était temps de lâcher le morceau.

« Tu es enceinte de trois mois. »
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


avatar



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: Wish You Were Here [pv Raphaël M. Jones]   Ven 29 Juin - 11:38

Cela la rassurait d’avoir Raphaël à ses côtés. Pourtant, elle essaya d’être calme face au comportement de Raphaël. Il l’inquiétait inconsciemment. Sa voix qui n’était qu’un souffle et sa remarque… C’était vraiment grave ce qu’elle devait avoir. Avait-elle un cancer ? Une tumeur ? Une maladie incurable ? Déjà l’affirmation… qu’elle ne pourrait plus continuer comme ça… C’était rare qui lui demande de l’écouter. C’était vraiment sérieux. Elle avait hoché la tête en ayant une trouille qui se propageait en elle. Elle ne savait pas. Chaque mot qu’il lui disait était comme une énigme à résoudre. Son corps refusait quoi ? Qu’est-ce qu’il essayait de lui dire ? Avait-elle un corps étranger en elle ? Il y a quelques semaines un homme avait un vers géant dans son estomac ? Ce n’était pas ça quand même. Elle regarda son ventre pour regarder après Raphaël. Elle allait mourir ? Pourquoi il ? Il était là et il était en train de lui dire quoi ? La jeune femme lui faisait confiance. Il y n’avait pas de doute là-dessus. Il y eut une petite pause avant qu’il lui lâche qu’elle était enceinte ? Une grimace d’incompréhension s’afficha sur son visage.

« Quoi ? Je suis enceinte ? »

Oui, elle venait de répéter ses mots comme un perroquet. Cela lui permettait d’analyser la situation. Cela faisait trois mois. Cela voudrait dire que c’était lors de leur retrouvaille ou avant. Elle essayait de savoir à quel moment. D’ailleurs, c’était bizarre. Il s’était tout le temps protégé. La jeune femme le regardait avec un regard interrogateur. Elle savait qu’il était trop tard pour avorter et qu’il est trop tôt pour savoir le sexe de l’enfant. Savannah regardait déjà pour savoir comment elle allait faire plus tard. Elle commença à pleurer de rire. C’était vraiment une farce.

« J’ai cru que j’allais mourir moi ! Non, je vais juste devenir grosse, vomir tout le temps et manger tout le temps. Pis toi, qui me sort : mon comportement actuel te crie le contraire, ne t’y fis pas. Ce n’est pas vrai. »

Elle essaya de se calmer, pourtant les larmes continuèrent de couler. La jeune femme n’était pas prête. Elle ne pouvait pas. Elle n’avait pourtant pas le choix. Il lui a dit qu’il ne la jugerait pas, pourtant… La jeune femme ne savait pas comment réagir. Elle lâcha la main de Raphaël pour prendre un mouchoir sur la commode et se sécher ses larmes. Savannah essayait de rester calme. Ce n’était pas facile. Elle souffla une ou deux fois avant qu’elle ne décide de dire ce qu’elle pensait. Elle ne pouvait pas lui infliger ça. Ce n’était pas prévu au programme, pourtant ils s’aimaient. Elle n’osa pas regarder Raphaël dans les yeux. Son regard était hypnotisé par son ventre.

« Je ne peux pas te forcer en quoi ce soit, mais je souhaite que tu sois là. Je sais que tu n’es pas prêt. Je le suis pas non plus. Ça me fait peur, Raphaël. Vraiment… Je vais demander pour muter à l’infirmerie ou je ne sais pas. Qu’est-ce que tu en penses ? »

Savannah tourna sa tête pour le regarder. Elle essayait d’analyser le moindre trait sur son visage. Un fin sourire se dessina sur son visage pour essayer de rassurer Raphaël. Elle devait le rassurer. Ils étaient deux dans cette histoire. Elle essaya une blague pour essayer de détendre l’atmosphère. Tout en prenant un mouchoir pour se frotter les yeux, avant de sortir sa blague.

« Oh moins, je suis pas morte et je vais pas mourir d’une affreuse maladie. Voyons le côté positif de la chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


MessageSujet: Re: Wish You Were Here [pv Raphaël M. Jones]   Ven 29 Juin - 13:26

Répéter mon annonce d’un air incrédule était plus ou moins ce que j’avais prévu, en revanche se à pleurer de rire, non. La regardant un instant interdit, je n’avais pas la moindre idée de la marche à suivre. Je ne pouvais que l’écouter. Elle croyait qu’elle allait mourir, mais non, selon elle, ce n’était que devenir grosse, vomir, et manger tout le temps. J’avais l’impression que c’était une réaction défense à l’annonce, comme pour s’en défaire et se libérer de cette pression. Nos mains n’étaient plus liées, comme nos regards, elle semblait hypnotisée par son ventre. Comme moi en fait. Se dire qu’il y avait… Une vie, un être qui y grandissait, un être qui … Je n’étais pas prêt à ça. Avec Savannah j’essayais d’apprendre à nouveau à aimer, j’essayais de sortir la tête de l’eau et un enfant … C’était trop d’un coup.

Sa voix rompit alors se nouveau silence pesant. Elle ne voulait pas me forcer à quoi que ce soit, mais elle aimerait que je sois là. Elle savait que je n’étais pas prêt, mais elle non plus. Elle avait peur, vraiment, elle ne savait pas quoi faire et elle voulait mon avis. Sauf que j’étais parfaitement incapable d’exprimer mon avis. J’étais juste capable de fixer se ventre, capable de me décomposer à mesure que les minutes passaient. Je sentis à nouveau son regard sur moi et son sourire ne suffit pas à me rassurer, au contraire, il ne me faisait pas illusion. Elle n’était pas morte, certes cela compensé, mais ce n’était pas assez positif. Toujours silencieux, je ne réagissais pas vraiment, j’avais besoin de réfléchir, de penser avec justesse. J’étais rationnel, je savais des choses et j’arrivais à gérer des situations de crise, alors pourquoi je n’y arrivais pas maintenant ?

Finalement, après une éternité de silence, je finis par dire :

« Je pense que tu dois ralentir, faire attention, si ton corps ne reconnait pas le fœtus, c’est peut-être le signe qu’il est préférable de surveiller. »

Soupirant, je relevais les yeux vers elle, souriant maigrement.

« Pour le reste … Nous avons six mois pour nous préparer ensemble… Je ne t’abandonnerais pas. »

Je tenais à elle et bien que je n’avais pas envisagé passer ma vie avec elle, je commençais à le faire. Je n’abandonnerais ni Savannah, ni l’enfant. Il était hors de question d’être un lâche. Commençant à rire doucement, je finis par partir dans une hystérie passagère qui s’arrêta alors que j’avais les larmes aux yeux.

« T’avais peur que je reste dans la jungle, finalement, je ne sais même pas si je passerais plus de 6 heures par jours hors de la colonie… Tu es forte ! J’ai une mauvaise influence. »

Un sujet de discussion qui revenait souvent et au final, nous avions réglé le problème ensemble.
Revenir en haut Aller en bas

POWERFUL ADMIN ϟ
The God of Terra Nova


avatar



MESSAGES : 352
TERRAS : 537

AGE : 28 ans
OCCUPATION : Soldat de premier secours.

◮ ◮ ◮ ◮
INVENTAIRE:

MessageSujet: Re: Wish You Were Here [pv Raphaël M. Jones]   Ven 29 Juin - 22:38

C’était une expérience qu’il devait vivre à deux. Ils devaient le faire ensemble. La jeuen femme en était persuadé. Elle ne pourrait pas le vivre seul ! C’était vraiment horrible pour elle d’imaginer ça. Être complètement seule et livrée à elle-même avec un gosse, comment pourrait-elle vivre ça ? Elle eut une pensée pour sa sœur qui pourrait l’aider dans cette passe. Enfin, elle ne savait pas trop. C’était trop… Ce fut à ce moment qu’elle coupa ses pensée pour entendre la réponse et l’avis de Raphaël. Il lui donna d’abord son avis médicale son avis pour elle et le bébé qui était en route. Il avait raison complètement raison. Il laissa échapper pour un soupire et dire qu’il ne l’abandonnerait pas et qu’il avait le temps de se préparer. Il marquèrent un point. Cette fois, ce fut au tour de Raphaël de rire jusqu’au larme. Bizarrement, elle arrivait à comprendre avec son explication qu’il suivit. Elle ne put résister à l’envie de rire avec lui. C’était vrai. Elle le regarda en haussant les épaules pour le regarder.

« C’est pas nouveau. Je te rappelle que je suis une femme. C’est jamais une bonne influence. Au pire, tu prends le gamin avec toi ! Et tu lui fais le coup de l’arbre ! Une nuit entière dans tes bras… »

Savannah regarda à l’autre bout de la pièce pour voir si personne ne la surveillait. Ça leur regardait pas cette histoire. Vu qu’il était tout seul dans leur monde, elle prit le paquet de mouchoir pour en tendre un à Raphaël. Quand il voulut se servir, elle lui fit une feinte pour reprendre le paquet. Elle fit une mine hésitante, pour finalement le lui tendre en s’amusant avec les mots.

« En faîte, comme ça, ça réduira les arbres. »

Savannah rit à sa blague qui était complètement grotesque, mais ça la détendait en un sens. Il fallait juste qu’elle se fasse à l’idée qu’elle était en train de créer la vie dans son ventre et qu’elle aura bientôt un enfant. Elle imaginait cette enfant. Elle essayait de voir un avenir. Mais au fond, elle s’en fichait pas mal. Elle voulait juste que Raphaël en face partie. C’était tout ce qu’elle demandait pourtant elle blagua sur le sujet.

« Tout ce que je demande, c’est qu’il ou elle aie tes cheveux. C’est fou ! Il sont vraiment soyeux et doux ! J’en suis presque jalouse ! Ou encore tes yeux. Comme ça, il pourra peut-être te rivaliser. Quoi que en faîte, c’est toi qui aura un rival. »

Un vrai sourire vint s’installer sur son visage. Elle était un peu rassurée. Elle essayait de relativiser. Elle avait encore peur de vraiment se faire l’idée que oui, elle était bien enceinte et que c’était bien une blague… Mais c’était pas le cas. Tout ceci semblait vraiment irréelle. Son corps allait réagir ! Elle imaginait les femmes qui faisait des grossesses. Elle finit par regarder Raphaël avec de gros yeux ? Là, c’était plus le délire et son côté hystérique qui prenait le pas. Je peux vous garantir qu’elle allait partir dans un fou rire à la fin de son discours.

« J’espère pas que je deviendrais comme toutes ses femmes. T’imagines ! Oh, je te plains d’avance, si je deviens un monstre. Là, tu pourras dire que j’ai vraiment une mauvaise influence. La femme enceinte mangera telle tout ce qui est dans le frigo ou aura-t-elle un appétit vorace ? Suite au prochain épisode. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Wish You Were Here [pv Raphaël M. Jones]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wish You Were Here [pv Raphaël M. Jones]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]
» Raphaël & Elodie . ( Raph ' . )
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» 1/4 de finale [Raphaël VS. Xam]
» Ne parvient pas à s'en remettre (pv Sybille et Raphael)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra Nova :: Archives des anciens RP-