AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Staff de Terra Nova vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de fin d'année I love you
Nous sommes début Avril 2149 dans le RP.
Pour ouvrir un RP, postez ce formulaire dans un premier post.
:excited: ALLEZ LES ENFANTS ON VOTE POUR LES TOP SITES ! :excited:

Partagez | 
 

 Is everything alright ? [ PV Jonathan I. Dixon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar



MESSAGES : 57
TERRAS : 42

AGE : 19 ans
OCCUPATION : Cueilleuse

MessageSujet: Is everything alright ? [ PV Jonathan I. Dixon]   Sam 10 Nov - 19:43



Is everything alright ?
Ça fait du bien d'être chez soi !


→ Type de RP: Privé.
→ Noms des participants: Jonathan I. Dixon & Sarah Stevenson, début de soirée.

→ Date et heure du RP: avril 2149
→ Climat: Il fait plutôt beau et chaud en cette douce soirée




(c) Code par Beylin


_________________


Dernière édition par Sarah Stevenson le Sam 10 Nov - 22:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar



MESSAGES : 57
TERRAS : 42

AGE : 19 ans
OCCUPATION : Cueilleuse

MessageSujet: Re: Is everything alright ? [ PV Jonathan I. Dixon]   Sam 10 Nov - 20:13


Is everything alright ?

Le 10 ème pèlerinage était arrivé à terme ce matin là et mon arrivée ne fut pas facile. En effet, lorsque j’avais quasiment atteint le dôme qui abritait la porte qui me permettrait de refaire ma vie, un abruti me saute dessus, voyant mon billet de loterie dans la main. J’eus d’abord du mal à me débattre étant donné que c’était un homme d’un certain poids et d’une certaine force mais il sentait l’alcool à plein nez et je connaissais les stratagèmes pour se débarrasser de ce genre de personne. Mon père buvait toujours trop et lorsqu’il arrivait encore à se lever, il nous battait, moi et ma sœur. Et lorsque j’avais toute mon énergie, je le contrais, lui faisant rapidement perdre l’équilibre à l’aide d’une prise de judo que j’avais appris en cours. Je fis donc de même avec cet abruti qui me fit perdre un temps considérable et m’empêcha d’arriver un peu avant le lancement de la porte. Je voulais être une des premières du 10 ème pèlerinage mais ça n’avait pas été le cas. Je m’étais recoiffé et avait montré mes papiers à l’entrée. Il y eu une certaine attente, beaucoup de monde, beaucoup de bruit. C’était assez désagréable je dois dire mais n’osais même pas me plaindre et pensait à ma petite sœur décédé qui aurait voulu être à ma place. Je sortais alors un collier en forme de demi-lune qu’elle m’avait offert à mon anniversaire. Je l’embrassais pour me donner du courage et rejoignais les autres sur la passerelle. Il y eu encore un contrôle, puis nous passèrent deux par deux.

J’étais heureuse de faire partie de ce pèlerinage étant donné que les premiers colons avaient atterris on ne sait où à quelques kilomètres de la colonie ; mais depuis qu’ils avaient installée une porte à quelques mètres de la colonie, tout était plus facile et l’on savait où tout le monde atterrissait. De nature anxieuse, j’étais donc rassuré. Lorsque nous passâmes de l’autre coté, j’eu du mal à m’acclimater à l’air présent sur Terra nova parce que ma famille était pauvre et que nous n’avions qu’un masque filtreur d’air.Un homme d'un âge un peu plus élevé que le mien m'avait aidé à respirer et m'avait rassuré pendant quelques temps. Ce n'était pas un médecin, il portait un uniforme et une arme. Je voulais le remercier mais ils avaient l'air tous très occupé, j'espérais donc le recroiser une autre fois pour lui exprimer ma gratitude. Après cette première difficulté, je fus émerveillé par ce qui m’entourait. Je levais la tête et apercevait les nuages, des feuilles vertes, des bruits d’animaux et je me mis à sourire devant le fait accompli. Mon passé était derrière moi et une nouvelle vie s’offrait à moi.

A la suite de notre arrivé, on a eu le droit a un petit topos sur la vie en communauté puis l’on m’avait attribué un bungalow pour que je puisse y vivre malgré le fait que j’étais seule. Je rentrais et posais mon sac lorsque ma porte émit un bruit de « toc toc ».
- « La vache, on vient déjà me souhaiter la bienvenue ? » lâchais-je exténuée.


fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité




Invité


MessageSujet: Re: Is everything alright ? [ PV Jonathan I. Dixon]   Dim 11 Nov - 2:28







IS EVERYTHING ALRIGHT ?





A chaque nouveau pèlerinage, c'était le même boulot; faire les préparatifs d'accueil, s'assurer que les logements soient prêts, briefer les gardes qui allaient escorter les nouveaux arrivants, rencontrer encore et encore des doc' pour s'assurer que chacun connaissent les premiers soutiens en cas de crise respiratoire à donner... Bref c'était du gros boulot que l'on préparait beaucoup de temps à l'avance.

Avec les installations construites, les procédures instaurées et l’expérience du terrain, le 10e pèlerinage aurait dû se dérouler sans aucun problème sans d'immenses préparations, mais j'ai préféré rester stricte pour assurer une sécurité totale et le déroulement optimale de cette mission. Ne pas réussir complètement cette mission aurait pu être catastrophique pour l'image de la Colonie, les nouveaux arrivants auraient pu croire que l'on manquait à notre travail et qu'ainsi la délinquance pourrait apparaître. Je trouvais cela intolérable que cette possible faille ait une petite chance de se produire. Garder la même façon d'opérer en demandant, comme à chaque fois, le meilleur de mes hommes étaient donc inévitable. Je ne suis pas du genre à gueuler pour me faire comprendre, j'explique calmement les choses et j'encourage mes hommes, je pense que c'est là l'une des meilleures façons d'obtenir de bons résultats.

A l'heure H, nous étions tous prêts à accueillir les nouveaux habitants de Terra Nova. On m'avait envoyé pour gérer la sécurité et je profita des derniers instants pour donner des dernières consignes à mes hommes. Tout était clarifié dans les moindres détails et lorsque les nouveaux commèrent à arriver, tout ce fit convenablement sous ma direction. D'abord immobile, regardant arriver chaque nouveau, prêt à braquer mon fusil sur une potentielle menace, je pris par au soutien médical lorsque les toubibs furent tous occupés, ordonnant à quelques uns des gardes d’intervenir aussi. J'apporta de l'aide à une jeune femme d’apparence asiatique, lui donnant toutes les consignes nécessaires calmement. Protecteur comme je suis, j'aurai voulu rester auprès d'elle pour m'assurer qu'elle aille bien mais nous étions pour le moins débordé... Malgré cela, la situation retrouva vite son calme lorsque tous les pèlerins furent arrivés. La marche débuta alors vers la Colonie qui nous attendait.

De retour chez nous, sans aucun problème, le commandant prit en charge les nouveaux arrivants, leur faisant son traditionnel discours. Pendant ce temps-là, je félicita les gardes de cette mission et enleva mon équipement de mission, ne gardant que la radio et l'arme de poing à ma ceinture puis je retourna dehors écouter une septième fois le commandant et son blabla. Cependant, quelque chose dans cette fin de mission me laissait perturbé. Il s'agissait de la jeune femme que j'avais aidé à son arrivée qui souffrait de problème respiratoire, il est vrai que je ne l'avais plus vu après cela et je trouvais ça inquiétant... Perturbé, je grimpa à l'un des miradors de l'entrée principale afin d'élargir mon champs de vision pour retrouver ma disparue.

Je mis un certain avant de retrouver celle que je cherchais dans la foule, je fus rassuré mais par précaution je n'allais pas m'arrêter à cela. En effet, j'attendis patiemment là-haut la fin du discours annonçant la proposition d'aller découvrir les logements pour descendre du mirador et suivre de loin la jeune femme, l'aborder directement aurait pu lui faire peur et je ne souhaitais pas prendre ce risque inutile, ne la connaissant pas. Elle se dirigea au quartier d'habitation sud, je la laissa entrer dans son bungalow puis je m'approcha de la porte d'entrée pour toquer deux fois. Enfin, je me recula d'un pat, les mains dans le dos, attendant gentiment que l'on m'ouvre. Je doutais que fait ainsi, cela puisse l’apeurer puisque mon code vestimentaire montrait bien un militaire, qu'un badge au niveau du coeur laissant apparaître Cpt. J. Dixon, un petit ajout de ma part à mon treillis, sans oublier que je ne l'abordais pas dans la rue, au milieu de la foule. J'étais assez gêné de directement aller la voir mais mon instinct protecteur me disait de le faire par prudence et vu que je l'avais aidé à son arrivée, je ne pensais pas qu'elle irait jusqu'à me claquer la porte au nez pour l'avoir gênée.





Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Is everything alright ? [ PV Jonathan I. Dixon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Is everything alright ? [ PV Jonathan I. Dixon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Kit pour Jonathan(RIP, Kero's kingdom)
» présentation jonathan
» Souvenir et larme assuré (Jonathan)
» Jonathan Ellingsen (Serpentard)
» « It's ok. It's alright. » (13.10.11 à 16h21)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra Nova :: Archives des anciens RP-